Sur la route, les motards s'échangent des informations grâce à leurs pieds et leurs mains. Savez-vous décrypter ces signes qui vous sont parfois adressés ? On le fait pour vous.
Le langage secret des motards sur la routeIstock

Ils ont leur langage sur la route. Les motards forment une communauté à part entière et ce n’est donc pas une surprise s’ils ont développé ces dernières années une manière de communiquer qui leur est propre. Exposés à plus de dangers que les automobilistes, les motards prennent souvent le temps de remercier ceux qui se décalent pour les laisser passer. Il arrive aussi, parfois, que leur signe veuille dire tout autre chose, mais il est alors difficile pour un profane de le décoder. Une dizaine de codes existent entre les motards, allant du simple remerciement à l’échange d’informations sur la route. Connaissez-vous ces signes qu’un motard peut vous adresser sur la route ? Planet les décrypte pour vous.

Le langage des motards : le remerciement

C’est sûrement le plus connu de tous, car un motard vous l’a déjà probablement adressé, le remerciement. Lorsqu’il dépasse un autre motard ou un automobiliste, il va le remercier en tendant sa jambe droite. Pourquoi pas la main ? Car le conducteur a besoin de tenir fermement le guidon pour garder son équilibre et surtout parce qu’il ne peut pas lâcher la poignée droite. Lever la jambe quelques secondes lui permet de ne pas se mettre en danger, tout en adressant un remerciement sincère. Pour être bien compris des automobilistes, le motard lève sa jambe lentement et la laisse dehors suffisamment longtemps, afin qu'il ne soit pas interprété comme une volonté de taper dans la portière, par exemple.

Le langage des motards : le salut

Lorsqu’ils se croisent sur la route, de nombreux motards ont l’habitude de se saluer quelques petites secondes. Le signe varie en fonction des pays mais, en France, il s’agit d’un V fait avec l’index et le majeur de la main gauche, comme le signe de la victoire, devenu populaire dans les années 1970. Si ce V de la victoire est le plus répandu, certains se contentent de soulever la main gauche, en la gardant à plat, vers le haut ou sur le côté. Parfois, il peut aussi s’agir d’un signe de la tête, qui permet de garder les deux mains fermement sur le guidon.

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.