La “mère des réformes” a du plomb dans l'aile. Pourtant, le Premier ministre n'entend pas l'abandonner. De quoi inquiéter celles et ceux qui souhaitaient son abandon...
Réforme des retraites : que faut-il penser des promesses de Jean Castex ?AFP

"Le sujet de la réforme des retraites fait l'objet de plusieurs notes depuis quelques semaines", lâche un "conseiller de l'exécutif", interrogé par l'hebdomadaire spécialisé en économie Challenges. Il révèle combien la "mère des réformes" obsède aussi bien l'Elysée que Matignon. Jean Castex, le nouveau Premier ministre, n'en avait d'ailleurs pas fait un secret. En juillet 2020, il estimait déjà ne plus avoir de temps à perdre, rappelle France Info, et avait alors reçu les partenaires sociaux pour régler la question "à court terme". Il souhaitait alors arrêter un calendrier, ainsi que la méthode, avec pour objectif de prendre des décisions "cohérentes et responsables". Depuis, l'ancien maire de Prade a mis de l'eau dans son vin. En témoigne le report du projet.

"On se demande ce qu'on peut sauver des anciens projets de loi, si le sujet financier doit être remis sur la table et si Emmanuel Macron peut se représenter devant les Français en 2022 sans avoir avancé sur chantier", s'interroge encore le conseiller de Challenges. C'est que la situation pourrait rester bloquée longtemps…

Un nouveau rapport du Conseil d'orientation des retraites pour pouvoir avancer ?

Soucieux de reprendre les négociations - ou, au moins, les concertations - avec les partenaires sociaux, le Premier ministre a approché le Conseil d'orientation des retraites (Cor) pour lui ordonner une nouvelle expertise au sujet de l'état financier des différents régimes de retraites. Le dernier date de novembre 2019, soit bien avant l'arrivée de la coronavirus Covid-19. "La situation s'est dégradée, la crise sanitaire et le confinement ayant provoqué une crise économique majeure", a d'ailleurs noté le Premier ministre, qui veut pouvoir réaliser un "premier point d'étape fin septembre. Pour l'heure, le Cor table sur un déficit d'environ 30 milliards d'euros en 2020. "Un record historique", commente Challenges.

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.