Vous n'avez plus à payer la taxe d'habitation, certes, mais il reste la redevance télé. Sauf à savoir comment (légalement) l'éviter… Faisons le point.

L'essentiel des Françaises et des Français ne payent plus la taxe d'habitation. Pourtant, comme l'a déjà expliqué Planet, cela ne veut pas dire qu'ils ne reçoivent plus d'avis d'imposition ! Et pour cause. La taxe d'habitation s'accompagne généralement de la contribution à l'audiovisuel publique, qui figure donc sur le même document. Théoriquement, elle est payée par plus de 90% des contribuables, puisque, à croire le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), 92,5% d'entre eux étaient des téléspectateurs en 2019. D'autant plus que, par défaut, l'administration fiscale considère les déclarants comme tels, rappelle Ouest-France

Selon l'endroit où vous habitez - en France métropolitaine ou dans les DOM -, la contribution à l'audiovisuel public ne coûte pas le même prix. Dans tous les cas, il existe quelques astuces pour ne pas avoir à la payer du tout… Explications.

Redevance TV : ce qu'il faut faire pour ne plus la payer

Naturellement, la première chose à faire consiste à ne pas être éligible à la redevance TV. Concrètement, cela veut dire ne pas avoir de téléviseur, poursuit le quotidien régional, mais pas que. Il faut aussi faire l'impasse sur les "appareils récepteurs de télévision et dispositifs assimilés", c'est à dire tous ceux qui sont susceptibles de capter des chaînes télévisuelles. Comprendre : les lecteurs-enregistreurs de DVD, les vidéoprojecteurs équipés d'un tuner… etc.

Par ailleurs, il faut aussi déclarer ne pas avoir de tel appareil chez soi. Pour cela, rien de plus simple ! Au moment de votre déclaration de revenu, penser à cocher à la case 0RA, qui figure en début de formulaire. Si vous ne l'avez pas fait, vous pouvez la corriger en passant par oups.gouv.fr, ou le faire par voie de réclamation.

A noter : les Françaises et les Français qui perçoivent le minimum vieillesse ou l'allocation adulte handicapé sont exonérées de la redevance TV. Il en va de même pour celles et ceux dont le revenu fiscal de référence est nul ainsi que, dans certains cas, pour les personnes âgées de plus de 60 ans vivant en maison de retraite mais dont ce n'est pas la résidence principale et celles de plus de 81 ans au 1er janvier 2020. De même, les contribuables vivant avec un individu handicapé peuvent parfois être éligible à l'exonération.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.