Cet hiver, les Françaises et les Français pourraient faire face à de soudaines coupures d'électricité en raison du coronavirus. Fort heureusement, il existe désormais un service pour alerter en amont les personnes concernées.
Électricité : voici comment savoir si elle risque d’être coupée chez vous cet hiverIstock

"Si tous les Français éteignent une ampoule, cela permet d’économiser 600 Mégawatt à l’échelle du pays, soit l’équivalent de la consommation de la ville de Toulouse", expliquait récemment Xavier Piechaczyk, le président du directoir du réseau de transport d’électricité (RTE), à l’occasion d’un point presse au sujet des risques de coupures d’électricité dans l’Hexagone. L’hiver qui s’annonce pourrait en effet s’avérer rude, explique le site spécialisé MoneyVox. Il fera en tout cas l’objet d’une vigilance accrue, en raison du contexte très particulier que connaît aujourd’hui la France.

Vous l’aurez deviné, les éventuelles coupures de courant dont il est question seraient une fois de plus le fait de la crise sanitaire. Le coronavirus CoViD-19 perturbe jusqu’à la production et la gestion de l’électricité nationale. Dès février et jusqu’en mars 2021, estime d'ailleurs le gestionnaire du RTE, le niveau de risques devrait être "sensiblement plus élevé que les années passées"...

Sans grande surprise, le gestionnaire du RTE tâchera de protéger les Françaises et les Français autant que faire se peut. Ce qui signifie concrètement qu’il s’assurera de ne couper "temporairement et localement" l’électricité chez les particuliers qu’en dernier recours. Les industriels, eux, pourraient être ciblés en amont d’une telle situation. 

Pourquoi risque-t-on des coupures d’électricité cet hiver ?

En temps normal, quand le pays n’est pas mis sous cloche, les arrêts des centrales nucléaires concernées - nécessaires notamment à leur maintenance - sont programmés au cours du printemps. Cette fois-ci, en raison du confinement, ils ont dû être repoussés à cet hiver. Par conséquent, à la fois du mois de février, 13 réacteurs ne pourront pas produire d’énergie. Les années précédentes, ce nombre se limitait à 3, ou 4, rappelle le site spécialisé.

GRATUIT, simple et rapide : Trouvez le bien immobilier pour investir ou habiter

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.