D'après le Canard Enchaîné, François Pinault voudrait racheter l'hôtel particulier de Bernard Tapie à Paris. Une offre de rachat de 80 millions d'euros aurait en effet été déposée auprès du tribunal de commerce de Bobigny.
Bernard Tapie : découvrez quel milliardaire français veut racheter son hôtel particulierAFP

L'hôtel particulier parisien de Bernard Tapie est l'objet de toutes les convoitises. Selon le Canard Enchaîné, François Pinault voudrait racheter l'Hotel de Cavoye, propriété de l'ancien président de l'OM depuis 1986. Le fondateur des sociétés Artémis et Kering aurait en effet fait une offre à 80 millions d'euros pour acquérir l’Hôtel de Cavoye. Une offre de rachat aurait en effet été déposée auprès du tribunal de commerce de Bobigny. Situé au 52 rue des Saint-Pères dans le 7e arrondissement, la demeure d'exception bâtie à la fin de XVIIe siècle avait été achetée pour 100 millions de francs par la société Financière et Immobilière Bernard Tapie en 1986. La propriété avait auparavant été acquise par le couturier Hubert de Givenchy qui avait refait l'ensemble des jardins. Elle avait également été possédée par de nombreux comtes et marquis par le passé. 

Une offre à 80 millions d'euros

Alors que Bernard Tapie fait face à des ennuis judiciaires et combat toujours un double cancer, la troisième fortune française aurait fait une offre mais ne pousserait pas de suite dehors Bernard Tapie. En effet, le Canard Enchaîné précise que l'ex-homme d'affaires aurait six mois pour déménager selon un accord entre les deux parties. Pour rappel, cet hôtel particulier est désormais devenu la résidence principale de Bernard Tapie. Le bien comprend trois bâtiments et un jardin de 885 mètres carrés. François Pinault n'est pas le premier à s'intéresser à ce bien d'exception. En effet selon Mediapart, l'année dernière déjà, une offre de rachat d'une riche Canadienne avec une condition surprenante : "que la justice rejette la mise en liquidation du groupe de l'ex-homme d'affaire demandée par le parquet". L'offre n'avait finalement pas abouti.

Cet hôtel particulier est très vite devenu un symbole pour les créanciers de Bernard Tapie. Il a longtemps batailler avec ses avocats pour empêcher son expropriation en attendant la résolution de l'arbitrage de l'affaire Adidas annulé en 2015. "La vente de son hôtel particulier est la preuve que Tapie s'engage sérieusement à rembourser ses dettes", estime désormais auprès de Capital Maurice Lantourne, l'avocat de Bernard Tapie. Ni Bernard Tapie ni François Pinault n'ont pour l'instant commenté la révélation de cet offre d'achat.

Selon l'Obs, depuis plusieurs mois, Bernard Tapie assure qu'il va mettre en vente son très hôtel particulier en vente afin de rembourser une partie de ses dettes et partir vivre à Marseille. C'est la liquidation judiciaire de Financière et Immobilière Bernard Tapie (FIBT) et du Groupe Bernard Tapie (GBT), les deux sociétés de l’homme d’affaires détentrices de plusieurs de ses actifs, prononcée par le tribunal de commerce de Bobigny qui l'aurait poussé à choisir de vendre ce bien qui est pourtant sa résidence principale.  

Quid de sa villa à Saint-Tropez ? 

Selon la RTBF, des enquêteurs belges de l’office central de lutte contre la délinquance économique et financière organisée (OCDEFO) et un magistrat fédéral "s’intéressent aussi à une villa de Saint-Tropez, appelée La Mandala". Perquisitionnée en mars dernier, cette villa d’une valeur estimée à 60 millions d'euros, où Bernard Tapie séjournerait régulièrement, est la propriété de la compagnie South Real Estate Investment (SREI), filiale luxembourgeoise de la société belge GBT Holding détenue par l’homme d’affaires et ancien ministre.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.