Certains salariés de la fonction publique vont voir leur pouvoir d'achat fondre d'environ 200 euros en 2022. En cause, la baisse des droits en rente viagère de leur mutuelle de retraite. Explications.
Retraite supplémentaire : qui sont ces fonctionnaires qui vont voir leur pension réduite ?IllustrationIstock
Sommaire

L’année 2022 ne débutera pas sous les meilleurs auspices pour les 330 000 adhérents du Corem. Ce complément de retraite facultatif à ponts va en effet réduire automatiquement de 12,6% leurs droits à rente viagère. Bénéficiaires et fonctionnaires en phase d’épargne sont concernés.

Retraite supplémentaire : jusqu’à 200 euros de perte

Les bénéficiaires, qui percevaient jusqu’ici une pension moyenne de 1600 euros par an, pourraient ainsi perdre environ 200 euros, rapporte Capital.

L’Union mutualiste retraite (UMR), la mutuelle en charge du Corem, justifie cette mesure par la persistance de taux d’intérêt négatifs. Selon le règlement de ce régime, ses réserves financières (incluant les placements et les gains latents) ne peuvent pas être inférieures aux engagements pris plus de trois années de suite. Cela prend en compte le montant de l’ensemble des rentes, actuelles et futures, à verser aux adhérents sur une durée équivalente à leur espérance de vie. Problème, avec la diminution des taux d’intérêt, cette deuxième somme ne fait qu’augmenter. Il faut en effet mécaniquement provisionner plus de capital afin d’espérer servir les mêmes rentes.

De fait, le taux de couverture du régime, qui se montait à seulement 98,2% fin 2018, a baissé à 96,7% fin 2019, puis à 91,8% fin 2020. "La baisse de la valeur de service du point devrait ramener ce taux à un niveau de 105%, apprécié à partir des données de fin 2020. Soit le ratio maximum prévu par la loi, suffisamment confortable pour faire face à de nouvelles incertitudes, et espérer, dès que les taux d’intérêt remonteront, revaloriser les rentes", précise Eric Jeanneau, le président de l’UMR.

Une promesse suffisante pour redonner de l’espoir aux adhérents ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.