Le Conseil scientifique sonne la tirette d'alarme : cette deuxième vague de Covid-19 ne sera probablement pas la dernière. Découvrez la technique qui pourrait être adoptée pour lutter contre le virus sur le long terme.
On/Off : tout savoir sur la nouvelle stratégie du gouvernementIllustrationIstock

 La France lutte tant bien que mal contre la seconde vague de coronavirus. Pourtant, le nombre de contaminations continue de grimper. D'après les données de Santé publique France du 1er novembre 2020, plus de 46 000 décès ont été comptabilisés en seulement 24 heures. Des chiffres qui s'accompagnent d'un triste bilan de 231 morts pour la même journée. Côté hospitalisations, la situation inquiète également. Chaque jour, de nouveaux patients Covid sont admis en service de réanimation. Le personnel soignant est débordé, les hôpitaux saturent, les malades sont transférés dans d'autres régions. 

Une situation sanitaire qui rappelle tristement celle que la France a connu au début de l'année 2020. Une perte de contrôle de l'épidémie qui a conduit au premier confinement de la population. Une période qui a duré une cinquantaine de jours, où Françaises et Français n'étaient plus autorisés à sortir de chez eux. Hormis, bien sûr, pour les raisons validées par le gouvernement : courses de première nécessité, soins médicaux, activités sportives...

Covid-19 : la mise en place d'un reconfinement national

Depuis, l'eau a coulé sous les ponts. Les citoyens de l'Hexagone ont été déconfinés, ils ont eu l'occasion de partir en vacances, de profiter de leur liberté retrouvée, puis de retourner à l'école, au travail. Au fil des mois, ils ont constaté une résurgence de l'épidémie que les membres de l'exécutif ainsi que les spécialistes n'hésitent plus à qualifier de "seconde vague". La mise en place d'un couvre-feu dans certains départements, et finalement d'un reconfinement national. Cette boucle, qui se répète, est loin d'être finie selon le Conseil scientifique...

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.