Le Menhir n'a pas dit son dernier mot. Après avoir été renvoyé de son propre parti, Jean-Marie Le Pen a fini par travailler à son nouveau projet. Il espère d'ailleurs recueillir le soutien politique et financier de sa fille… Mais pas que.
INA Nationaliste : le dernier projet de Jean-Marie Le Pen ?AFP

"Je me considère comme immortel jusqu'à ma mort. Et par conséquent, je ne suis pas libéré de l'obligation d'agir au mieux des intérêts de mon pays", a simplement résumé le Menhir, qui publiait il y a un an déjà le second tome - le volet final, donc - de ses mémoires. A 92 ans passé, Jean-Marie Le Pen n'a pas perdu le désir de combattre. La guerre politique ne prend visiblement jamais fin… Pour autant, le patriarche a décidé de changer de mode d'action. Exclu de son propre parti, le Front national (aujourd'hui devenu le Rassemblement national), il entend désormais se battre différemment.

C'est que le conflit peut se mener sur plusieurs fronts. S'il ne compte plus remettre les pieds au Palais Bourbon, au parlement Européen ou même se présenter devant les électeurs, Jean-Marie Le Pen a tout de même prévu de soutenir son courant politique. C'est pourquoi, annonce Le Figaro sur la base des informations publiées directement dans le Journal Officiel (édition du 29 août 2020), il a décidé de se lancer dans un dernier projet, déjà "maintes fois annoncé". La création d'un institut à son propre nom, avec pour mission "la conservation pérenne, l'exploitation et la valorisation du fonds d'archive politique et historique propriété de Monsieur Jean-Marie Le Pen, afin d'en permettre l'accès au grand public". Un combat qu'il mènera aussi longtemps qu'il faudra, insiste-t-il. "Je ne m'attendais pas à vivre aussi longtemps, mais après tout, à cheval donné, on ne regarde pas le licol", explique-t-il d'ailleurs à nos confrères.

Le nouveau combat de Jean-Marie Le Pen

"Ce sera une sorte d'INA de la droite nationale. En échange d'une somme modique, chacun pourra y trouver le texte comme les vidéos des discours de Jean-Marie Le Pen, les photos, les affiches et les publications des anciennes revues du Front national. Nous avons un mètre cinquante de cartons contenant toute la procédure sur ‘l'affaire du détail'. Cela va passionner les étudiants en droit", s'amuse pour sa part Lorrain de Saint-Affrique, secrétaire général de l'institut et membre de la "garde rapprochée" du "diable de la République". C'est que le quintuple candidat malheureux à la présidentielle a quelque chose d'important à prouver...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.