L'association Robin des Lois a demandé au nouveau ministre de la Justice d'intervenir auprès d'Emmanuel Macron pour obtenir l'asile de Julian Assange. Le fondateur de Wikileaks encourt une peine de 175 ans si les États-Unis obtiennent son extradition.
Eric Dupond-Moretti : permettra-t-il d'accorder l'asile à Julian Assange ?AFP

Un début en politique mouvementé pour Eric Dupond-Moretti. Alors que le nouveau ministre de la Justice commence à peine à prendre ses marques, il est d'ores-et-déjà exhorté à se prononcer sur des affaires aux répercussions internationales. Selon les informations du Parisien, l'association Robin des Lois a sollicité le nouveau garde des Sceaux. Quelle est la requête du collectif ? Qu'Eric Dupond-Moretti demande à Emmanuel Macron d'accorder l'asile à Julian Assange. 

Le fondateur de Wikileaks est actuellement concerné par 18 chefs d'accusation différents. Notamment suspecté d'espionnage, le quadragénaire risque jusqu'à 175 ans de réclusion criminelle en raison du cumul des peines, pratiqué aux États-Unis. Il est actuellement emprisonné à Belmarsh, au Royaume-Uni, dans une prison de haute sécurité.

Jusqu'en novembre 2019, Julian Assange était également poursuivi pour viol. Le parquet suédois a décidé d'abandonner les poursuites pour manque de preuve. 

Une demande inconfortable pour le nouveau ministre

Un détail met Eric Dupond-Moretti en mauvaise posture : avant d'entrer au gouvernement, il était un grand ténor du barreau. En 2020, il intégrait l'équipe internationale de défense de Julian Assange. Dans ce contexte, l'ex avocat avait directement interpellé le président de la République lors d'une conférence de presse avec Reporters Sans Frontières (RSF). "Les 175 ans de prison qu'on lui promet aux Etats-Unis, c'est une peine indigne, insupportable et contraire à l'idée que l'on peut tous se faire des droits de l'Homme", avait déclaré le locataire de la place Vendôme.

Aujourd'hui, le ministre ne dispose d'aucun pouvoir lui permettant d'accorder lui-même l'asile à Julian Assange. Cela n'empêche pas de Robin des Lois d'exiger de lui qu'il demande personnellement à Emmanuel Macron d'agir sur la situation. Emmanuel Ludot, avocat de l'association, pense que c'est l'opportunité pour le chef de l'État français de "réaffirmer la France comme pays des droits de l'Homme". 

Vidéo : Patrick Balkany agace Éric Dupond-Moretti face aux journalistes

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.