Le président de la République est inquiet. Le silence radio d'Edouard Philippe l'angoisse.
Emmanuel Macron devrait-il avoir peur d’Edouard Philippe ?AFP

D'aucuns pourraient l'accuser de paranoïa. Gala, par exemple, n'hésite pas à employer le mot. C'est que le chef de l'Etat est inquiet ! Il a peur de s'être attiré les foudres de son ancien Premier ministre, aujourd'hui redevenu maire du Havre. Depuis son éviction du gouvernement, Edouard Philippe aurait prétendument "la susceptibilité froissée". Et son silence ne rassure pas le le président de la République. Il ferait, de facto, un adversaire difficile à balayer s'il choisissait finalement de se présenter en 2022.

"Le président est inquiet de ne pas avoir des nouvelles d'Edouard Philippe. Il est préoccupé à l'idée qu'il soit candidat face à lui en 2022", croit en effet savoir un des "visiteurs" d'Emmanuel Macron, interrogé par Le Monde. Somme toute, l'ancien obligé de François Hollande craint une trahison comparable à celle qu'il a lui même commise…

Une chose est sûre : Edouard Philippe n'entend pas abandonner la politique de sitôt. "Il aura à coeur d'être dans le débat public à sa manière. L'idée qu'il soit absent de la scène nationale est incongrue", commente d'ailleurs son ami Gilles Boyer, qui siège pour sa part au Parlement Européen. Et lui d'enchaîner : "Le fait d'être réélu au Havre était le signal qu'il veut continuer la politique".

Loyal ou "enfoiré" : que prévoit Edouard Philippe ?

Pourtant, Edouard Philippe n'est pas un "enfoiré", assure Xavier Bertrand, qui s'exprime dans les colonnes de L'Opinion. "Edouard Philippe ne sera pas candidat contre Emmanuel Macron à la présidentielle", confirme son ami. Peut-être en faudra-t-il davantage, pourtant, pour rassurer le président de la République…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.