Le corps d'une victime non identifiée a été découvert près des voies ferrées. Accident ? Suicide ? Meurtre ? Les policiers viennent d'ouvrir une enquête pour essayer de comprendre ce qu'il s'est passé.
Sommaire
Béziers : le corps d’une femme décapitée découvert près d’une voie ferréeIllustrationAFP

Que s’est-il passé près de Béziers ? Les enquêteurs n’ont pas encore la réponse mais tentent de la trouver au plus vite, après une journée riche en émotions lundi 3 août. Hier, au petit matin, le trafic de la SNCF s’est trouvé totalement paralysé entre les villes de Montpellier (Hérault) et de Narbonne (Aude). La SNCF a annoncé sur Twitter qu’un corps avait été retrouvé sur une voie, précisant : "Nos équipes sont sur place et font le maximum pour rétablir la circulation au plus vite". Le trafic a finalement repris en fin de matinée sur cette ligne TER du sud de la France, mais avec des retards et des changements de trajet.

Femme décapitée à Béziers : que s'est-il passé ?

Comme l’explique Midi Libre, c’est le corps sans vie d’une jeune femme qui a été retrouvé en bordure de la voie ferrée, sur la commune de Béziers (Hérault), lundi 3 août. La macabre découverte a été faite entre sept heures et huit heures du matin, selon plusieurs médias locaux, qui n’évoquent pas le même horaire. D'après le quotidien régional, le vice-procureur du parquet de Béziers s’est rapidement rendu sur les lieux dans la journée. Il a également ordonné l’ouverture d’une enquête pour recherche des causes de la mort.

Les investigations ont été confiées au commissariat de police de Béziers, précisent nos confrères. 24 heures après cette découverte sur la voie ferrée, de nombreuses questions se posent. Qui était cette jeune femme ? Quand a-t-elle été tuée ? A-t-elle été victime d’un choc avec un train ? Etait-elle morte avant d'être percutée ? Les enquêteurs s’intéressent à toutes les pistes…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.