Retraites, salaires... A quelle revalorisation faut-il s'attendre cet été ?
L'exécutif s'est engagé à revaloriser plusieurs prestations et indemnités dès cet été. Qu'est-ce que cela signifie concrètement pour vous ?

Tout dépendra maintenant de l’Assemblée nationale. Depuis sa réélection - et potentiellement même avant, puisqu’il s’agissait déjà d’un sujet qui lui tenait à cœur ! -, le président travaille avec son exécutif à l’élaboration d’un nouveau projet pour le pouvoir d’achat. Il s’agit en effet de préserver les bas-de-laine des Françaises et des Français, très largement rongés par le phénomène d’inflation que l’on observe aujourd’hui sur l’intégralité du territoire de l’Hexagone. D’aucuns, dans le secteur de la grande distribution, craignent une inflation potentielle entre 7 et 10% dans les semaines et les mois à venir, comme a pu l’expliquer Planet.

Mais comment Emmanuel Macron entend-il lutter contre une telle situation ? Il envisage un panel de mesures précises qui devraient être égrenées avec précisions au moment du vote du projet de loi dit “pouvoir d’achat”, informe France Info sur son site. Il va d’ailleurs falloir se montrer relativement patient : celui-ci ne sera pas présenté en conseil des ministres avant le mercredi 6 juillet… et ne sera examiné par l’Assemblée nationale qu’ensuite. De plus, compte tenu de la composition du palais bourbon, il est possible que certains des éléments du texte soient revus, sinon complètement oubliés.

Revalorisations : seront-elles rétroactives ?

Dès lors, à quelles revalorisations faut-il éventuellement s’attendre pour cet été ? Plus d’informations à ce propos dans notre diaporama, que vous retrouverez en conclusion de ce site.

Certaines prestations revalorisées devraient d’ailleurs bénéficier d’une forme de rétroactivité au 1er juillet, indiquent encore nos confrères. Cela signifie qu’une entrée en vigueur du texte, tel que souhaité par le gouvernement, permettrait aux bénéficiaires de toucher un rappel relatif aux montants qu’ils auraient théoriquement dû percevoir dès le mois prochain et non seulement au moment de l’éventuel vote par le Parlement.

Lancer le diaporama

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

1/5
L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

L’Aspa, qui souffre malheureusement d’un non-recours particulièrement conséquent, fait partie des prestations sociales que le chef de l’Etat entend revaloriser dès cet été, rapporte Capital. Elle pourrait progresser de 4% pour faire face à l’inflation.

L’indice de référence des loyers (IRL)

2/5
L’indice de référence des loyers (IRL)

L’indice de référence des loyers est un dispositif particulièrement utile pour l’intégralité des propriétaires-bailleurs : c’est lui qui leur permet de calculer la hausse maximale pour le loyer qu’ils exigent de leurs locataires. Cet été, a fait savoir le ministre de l’économie, la hausse sera plafonnée à 3,5%.

Certaines prestations sociales

3/5
Certaines prestations sociales

Plusieurs prestations sociales, ainsi que certains minimas, pourraient faire l’objet d’une revalorisation exceptionnelle de 4% dans le cadre du projet de loi “pouvoir d’achat”, informe Capital. La liste exacte sera dévoilée début juillet.

La retraite de base

4/5
La retraite de base

Promesse de campagne, le chef de l’Etat s’est engagé à revaloriser les pensions de retraites issues du régime général. Elles doivent donc progresser de 4% dès le mois d’août 2022.

Voir la suite du diaporama

Le salaire minimum interprofessionnel de croissance

5/5
Le salaire minimum interprofessionnel de croissance

Le Smic a déjà été amené à progresser ces derniers mois. Pourtant, rappelle Capital, la hausse a rapidement été avalée par l’inflation. C’est pourquoi une revalorisation cet été apparaît probable.