La guerre en Ukraine est un combat difficile, dans lequel la France a décidé de s'engager économiquement. Pour aider ses ressortissants, le gouvernement prévoit un "plan de résilience". A quoi auront droit les retraités ?
Guerre en Ukraine : les retraités auront-ils droit à un coup de pouce ?Istock

Ce ne sera pas un nouveau "quoiqu’il en coûte". Le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance a été très clair à ce sujet : le "plan de résilience économique et social" annoncé par Emmanuel Macron ne sera pas aussi extensif. Mais de quoi parle-t-on, au juste ?

Dans les faits, explique BFMTV, le gouvernement travaille aujourd’hui sur un panel de mesures de soutien à l'économie française ; dans le cadre de l’engagement de l’Hexagone dans la crise russo-ukrainienne. La guerre ainsi que les sanctions décidées par l’Occident impactent mécaniquement les économies du monde et le président n’entend pas laisser reposer ce – lourd ! – fardeau sur les seules épaules des contribuables. 

Cette fois encore, l’essentiel de l’action gouvernementale devrait se concentrer sur les entreprises les plus malmenées par le conflit. Cependant, au contraire du dispositif en place pendant la crise sanitaire, il ne s’agira pas de coups de pouce généralisés. Le président de la République préfère bien davantage des aides individualisées. 

Plan de résilience économique : des aides sont-elles prévues pour les retraités ?

 "Dès la semaine dernière, nous avons engagé un recensement des sociétés qui sont les plus concernées par d'éventuelles perturbations, je pense notamment sur le marché gazier, celles qui n'ont pas nécessairement sécurisé leurs approvisionnements ou celles pour qui le coût du gaz naturel représente une part importante de leurs charges", déclarait d’ailleurs Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée chargée de l’Industrie. 

Dans les faits, explique France Info sur son site, le détail du plan ne sera dévoilé qu’à la mi-mars. Avant cela, il doit être validé par la Commission européenne. Pour autant, il apparaît clairement qu’il s’agira bien davantage de répondre à un choc d’offre plutôt que d’un choc de la demande. Il est donc peu probable qu’il profite particulièrement aux retraités… lesquels n’ont de toute façon pas été mentionnés jusqu’à présent. A bon entendeur.

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.