Pendant vingt minutes ce 3 mai, le Nouvel Observateur a déclaré Martine Aubry non candidate pour 2012, avant qu'elle ne démente l'information. Un incident intriguant quand on connaît les enjeux.

Mardi 3 mai, aux alentours de 14 heures, l'information du Nouvel Obs tombe : Martine Aubry aurait annoncé à ses proches qu'elle ne serait pas candidate à l'élection présidentielle de 2012. Une des analyses possibles d'une telle rétractation est que Dominique Strauss-Kahna pris sa décision : il y va. Malheureusement pour les partisans à l'affût du moindre signe venant du directeur du FMI, la première secrétaire du PS a aussitôt démenti l'information.

Le calendrier avant tout

Lors de ses voeux pour 2011, Martine Aubry, a exprimé la décision du parti de prévoir des primaires avec un "dépôt des candidatures avant l'été et un vote à l'automne". La date du 28 juin a ainsi été arrêtée. Certains ténors socialistes se sont déjà déclarés candidats, comme Arnaud Montenourg fin novembre, ou Ségolène Royal quelques jours après et François Hollande à la fin du mois d'avril (voir notre chronologie de la présidentielle 2012).

Mais la grande inconnue reste la candidature possible de Dominique Strauss-Kahn, donné gagnant aux primaires socialistes et à l'élection présidentielle depuis l'été dernier. Fin novembre, Martine Aubry a garanti vouloir avant tout préserver l'unité du PS pour gagner en 2012, allant même jusqu'à suggérer une candidature réunie autour d'un arrangement Strauss-Kahn/Aubry/Royal. C'est la raison pour laquelle l'information du Nouvel Obs est lourde de conséquences.

Il n'empêche, Martine Aubry n'aurait jamais rien dit à ce sujet. "Il faut qu'on garde son calme. La France attend autre chose", a-t-elle dit pour démentir l'information. "Quand tout sera terminé, on se rendra compte que je n'ai jamais raconté d'histoires". Une annonce qui sonne comme une prophétie. Que sous-entend la fille de Jacques Delors, qui s'était lui même désisté au dernier moment en 1995?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.