Un homme suspecté d'agressions sur des fillettes au printemps dernier à été retrouvé. C'est une interpellation pour port d'arme blanche qui a permis de le confondre. 

Interpellé cet été pour port d'arme blanche en Seine-Saint-Denis, un homme de 28 ans a été a été mis en examen par un juge d'instruction pour tentatives d'enlèvement. Ce sont ses empreintes ADN qui ont permis de l'identifier dans plusieurs affaires d'agressions sur mineures

Alors qu'il est d'abord mis en garde à vue à Epinay-sur-Seine au mois d'août dernier pour port d'arme blanche, rapporte Le Parisien, les autorités procèdent à un relevé de ses empreintes ADN qui permettent de faire le lien avec une première agression, sur une fillette de 9 ans. Pour ces faits, le presque trentenaire est condamné par le tribunal correctionnel de Bobigny à cinq ans d'emprisonnement. Dans un second temps, ses empreintes permettent d'inculper l'homme dans quatre autres tentatives d'enlèvements de fillettes.

Quatre tentatives ratées

Entre mars et avril dernier, le jeune homme a tenté d'agresser quatre fillettes, âgées de 8 à 12 ans, dans le quartier des Hauts de Marcouville, non loin de Pontoise. Il procédait de la même façon pour chacune d'entre elles : il positionnait sa main sur leur bouche et la menaçait de les tuer avec un couteau si elles appelaient au secours. Les quatre victimes ont toutes réussi à s'échapper.

Publicité
Des habitants du quartier s'étaient exprimés au moment de ces agressions, inquiets pour leurs enfants. "Je ne lâche plus ma fille d'une semelle", déclarait une mère de famille. Lorsque qu'un événement pareil se produit, "on fait encore plus attention que d'habitude", racontait un père habitant Marcouville.

En vidéo sur le même thème : Pouvons-nous avoir deux ADN ? 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité