Selon un rapport du Parlement européen cité par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, 880 000 personnes seraient exploitées en Europe dans des conditions proches de l’esclavage.

L’Union européenne, qui a reçu le Prix Nobel de la Paix en 2012, compterait 880 000 esclaves sur son territoire. C’est ce qui découle d’un rapport du Parlement européen, dévoilé ce dimanche par le journal allemand Der Spiegel. L’enquête, réalisée par le comité CRIM du Parlement européen en charge de la lutte contre la criminalité, le blanchissement et la corruption, estime qu’un quart de ces esclaves sont exploités sexuellement.

Le rapport met également au jour des chiffres effarants. Les profits du trafic d’être humains sont en effet évalués à plus de 25 milliards d’euros par an. Tandis que les trafic d’organes humains et d’animaux sauvages rapporteraient 18 à 26 milliards d’euros et que la cybercriminalité produirait un bénéfice de 260 milliards d’euros à l’année !

Prendre des mesures sévères

Selon le CRIM, la corruption est également un phénomène prenant de plus en plus d’ampleur en Europe. Plus de 20 millions de cas ont été décelés, ce qui engendrait un coût s’élevant au total à 120 milliards d’euros par an.

Publicité
Suite à ce rapport, les Etats européens sont invités à prendre des mesures drastiques pour enrayer la corruption. Le but étant de sanctionner plus sévèrement les fonctionnaires et les politiques corrompus, de s'attaquer aux paradis fiscaux et de créer une protection européenne pour les dénonciateurs des faits de corruption. Le Parlement européen basé à Strasbourg sera invité à voter ce rapport le 23 octobre.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité