Le petit Arthur, hospitalisé à l’hôpital de Marne-la-Vallée pour une gastro-entérite, a été violemment griffé et mordu par une fillette de 7 ans. Une enquête a été ouverte.

Céline Delanoue, maman d’Arthur, quatre mois, avait fait hospitaliser son fils pour une gastro-entérite à l’hôpital de Marne-la-vallée à Jossigny (Seine-et-Marne). Vendredi dernier, alors qu’elle s’était éclipsée pour s’occuper à domicile de son fils ainé, elle a récupéré Arthur, le visage et les bras recouverts de traces de griffures et de morsures. D'après le personnel soignant, c'est une fillette de 7 ans, handicapée, qui a agressé le nourrisson après avoir échappé à la surveillance des médecins et infirmières, a rapporté la mère au Parisien.

"Vendredi matin, j’ai dû m’absenter pour m’occuper de son grand frère, âgé de 2 ans, raconte la mère au quotidien. Puis j’ai reçu un coup de fil de l’hôpital, me disant que le médecin voulait me parler, sans plus de précisions. Vous pouvez imaginer le choc quand j’ai vu dans quel état était mon fils."

Céline Delanoue n’en revient toujours pas : "Comment une telle chose peut-elle se produire dans un hôpital ? Je travaille dans le secteur de la petite enfance et je peux vous dire que si le même genre de drame se déroulait dans ma crèche, je serais immédiatement licenciée." Elle a décidé de déposé plainte contre l’hôpital pour défaut de surveillance, indiquant qu'elle refusera d'avance tout arrangement financier.

72 heures d’interruption totale de travail

Arthur semble avoir très mal vécu l’agression."Il a vu un ophtalmologiste et un chirurgien facial. Je dois désinfecter quotidiennement ses plaies et surveiller son œil, qui saigne un peu." L’enfant a également vu un pédopsychiatre car "il est très choqué", a expliqué sa mère. "Il cherche en permanence ses parents du regard et ne s’endort que dans mes bras." Etonnant : à l’issu de ces examens, l’enfant de quatre mois s’est vu délivrer 72 heures d’interruption totale de travail.

"Pour faire autant de marques, il a fallu que ça dure un peu"

Publicité
Interrogé par Le Parisien, le père de la fillette de 7 ans a affirmé qu'elle est handicapée et ne parle pas : "Elle n’a jamais eu de comportement violent, mais comme elle ne parle pas, quand elle a besoin de s’exprimer, il lui arrive de griffer les gens." Il ajoute : "si c’est bien ma fille qui a griffé ce bébé, ça n’a pas pu se passer en quelques secondes, comme le prétend l’hôpital. Elle n’a que 7 ans. Pour faire autant de marques, il a fallu que ça dure un peu." L'homme, qui envisageait de porter plainte contre l’hôpital, s’est finalement rétracté. 

Lundi, une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer comment les deux enfants ont pu rester seuls aussi longtemps sans surveillance.

Vidéo sur le même thème :