La manifestation contre le mariage pour tous qui s’est tenue hier à Paris a rassemblé entre 340 000 et un million de personnes. Mais si le gouvernement a reconnu que la mobilisation était « consistante », il n’entend pas pour autant renoncer au projet de loi.

Certains parlent de raz-de-marée, d’autres sont plus modérés. Quoi qu’il en soit, la manifestation contre le mariage pour tous organisée hier à Paris a rassemblé : entre 340 000 personnes, selon les forces de police, et un million, selon les organisateurs. Il s’agit du plus gros rassemblement sur un sujet sociétal depuis 1984 et la manifestation contre « l’école libre » de François Mitterrand. Une victoire selon les opposants au projet de loi de mariage pour tous. « Le président de la République ne peut pas rester sans réaction » a estimé Christine Boutin sur BFM-TV dimanche soir. Pour autant, le gouvernement a fait savoir que cette manifestation « n'empêchera pas le débat au Parlement » le 29 janvier prochain.

Invitée du 20 heures de TF1, Christine Taubira a confirmé que « le texte poursuivra son parcours devant le Parlement ». Elle a aussi reprécisé que la procréation médicalement assistée « n'est pas dans le texte du gouvernement et les députés socialistes ont retiré leur amendement », mais a rejeté l’idée d’un référendum. « Le référendum n'est pas envisageable, il a eu lieu le 6 mai dernier » a réaffirmé de son côté Najat Vallaud-Belkacem un peu plus tard sur BFM-TV.

Publicité
Du côté des opposants, la mobilisation ne faiblit pas. Frigide Barjot, chef de fil de la « Manif pour tous » qui s’est félicité qu' « un million de personnes se sont mobilisées dans la joie », a indiqué que « si le président ne bouge pas, nous serons archi-mobilisés » pour d’autres actions. L’UMP a de son côté fait savoir qu’une convention sur la famille sera organisée le 24 janvier prochain, et que la question du mariage gay sera évoquée.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité