Les 32 stands de tir réservés à la police en Île-de-France ont été fermés vendredi suite à la contamination de plusieurs agents de nettoyage. Explications. 

La fermeture intervient au lendemain de l'attaque sur les Champs-Elysées. Le ministère de l'Intérieur a dû fermer vendredi les 32 stands de tir réservés à la police en Île-de-France, rapporte Le Parisien. En cause ? La présence de plomb dans les locaux. 

"Des taux de contamination 'près de deux fois supérieurs à la normale' auraient été décelés sur ces personnes par la médecine du travail qui a alerté l'inspection du travail. L'entreprise a donc été contrainte de suspendre son activité dans les stands de tir depuis le 3 avril", explique le site d'information.

Des risques d'incendies 

Par conséquent, le non-nettoyage des lieux a entraîné sa fermeture. La présence de résidus de poudre pourrait en effet provoquer des incendies lors de nouveaux tirs. Ce qui mettrait les agents de police en danger. 

Publicité
Aucune date de réouverture n'a pour le moment été annoncée et aucune solution pour permettre aux policiers de s'entraîner n'a encore été trouvée. La préfecture de police est toutefois à la recherche d'un nouveau prestataire.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :