Le Parisien révèle que l’adolescente voilée, qui avait déclaré avoir été violée par trois hommes alors qu’elle rentrait chez elle, a avoué aux policiers avoir tout inventé.

La police avait déployé d’importants moyens pour tenter de retrouver les auteurs de l’agression. Pour rien finalement, puisqu’il n’y a jamais eu d’agression. Le Parisien révèle que l’adolescente voilée qui avait raconté avoir été victime d’un viol début octobre, alors qu’elle rentrait chez elle aux Mureaux, dans les Yvelines, a avoué aux enquêteurs avoir menti. Il n’y a jamais eu de viol, la jeune fille a tout inventé. « Cette ado est en proie à de graves problèmes psychologiques ce qui peut expliquer son comportement »  a indiqué une source proche de l’enquête.

Publicité
Une histoire bien ficeléeLa jeune fille de 17 ans avait en effet indiqué aux policiers qu’elle traversait le parc de Bécheville vers 17h30 pour rejoindre son domicile. Au téléphone avec une amie, elle avait leur déclaré avoir confié à celle-ci se sentir suivie. C’est alors que trois hommes l’auraient agressée. Elle avait raconté que l’un d’eux lui avait arraché son voile, l’avait tirée par les cheveux, puis jetée au sol et maintenue à terre pendant que les deux autres la violaient. Elle avait ensuite expliqué avoir perdu connaissance et ne s’être réveillée qu’après l’arrivée des secours.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité