Pour rejoindre son amante le temps d'une nuit, un homme de 34 ans a prétendu qu'on l'avait enlevé. Malheureusement pour lui, les policiers n'ont pas été dupes.

L'épouse de Sébastien, un commercial de 34 ans au chômage, a eu la peur de sa vie le 6 mai dernier, à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes). Ce soir-là, indique Nice Matin, elle a reçu un SMS terrifiant envoyé depuis le portable de son mari : "Pas près de revoir ton mec, on le garde". Estimant que son compagnon avait été enlevé, elle a immédiatement contacté la police.

Certaines de l'urgence de la situation, les autorités ont employé tous les moyens à leur disposition pour retrouver le disparu. Le lendemain matin, Sébastien a envoyé un autre message : "Je viens d’être relâché par mes ravisseurs". Si ça vous paraît un peu trop beau pour être vrai, c'est normal. En effet, l'homme n'avait pas passé la nuit chez de prétendus kidnappeurs... mais chez sa maîtresse !

À lire aussi – Une histoire de coucheries extraconjugales en plein vol éclabousse la réputation de Transavia

Un mensonge lourd de conséquence

En plus de mentir à son épouse, indique Nice Matin, Sébastien a eu le culot de raconter l'histoire de son enlèvement aux enquêteurs qui l'ont interrogé. Cela n'a pourtant pas dupé les autorités. 

Publicité
Jugé par le tribunal correctionnel de Grasse, il a été condamné à 5 000 euros d'amende et à 3 mois de prison avec sursis, pour "dénonciation mensongère entraînant des recherches inutiles ".

Vidéo sur le même thème – Une femme trompée se venge

Publicité