Frigide Barjot, la porte-parole du mouvement anti-mariage pour tous, ne sait pas encore si elle participera à la grande manifestation du 26 mai, sensée réunir tous les opposants de France au mariage gay.

Frigide Barjot, figure et porte-parole du mouvement anti-mariage pour tous, pourrait ne pas manifester en compagnie des opposants au mariage gay ce dimanche 26 mai. Ce matin, elle a confié à Radio Notre-Dame ses hésitations. Elle a peur pour sa sécurité et ne veut pas être assimilée aux "groupuscules d’extrême droite" qui sont violents et qui se sont battus avec les forces de police à la fin des précédentes manifestations. Contactée par la rédaction de 20minutes, elle a confirmé cette hésitation : "j’attends des réponses de la police et du ministère de l’Intérieur. Il faut que l’ordre public et la sécurité soient assurés pour tous les manifestants. Nous voulons manifester dans la paix et le calme."

Publicité
Frigide Barjot ne veut en aucun cas être assimilée à l’extrême-droite et ces groupes minoritaires qui agissent avec violence selon elle. Hier, interrogée par France Info, la figure même des opposants au mariage pour tous a bien expliqué que le suicide de Dominique Venner la veille était "un acte personnel isolé." Elle s’est complètement désolidarisée de cet acte, "Je ne connaissais  pas ce monsieur qui appartient à l'extrême-droite", a-t-elle réaffirmé tout en présentant ses condoléances à la famille du défunt. Il a toutefois indiqué "prier pour son âme."

Frigide Barjot a fait savoir qu’elle donnerait sa réponse définitive quant à sa présence lors de la manifestation du 26 mai demain matin sur Radio Notre-Dame.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité