Depuis la diffusion d'images montrant des policiers interpeller une femme voilée sur une plage à Nice, des doutes sont apparus quant à l'authenticité de la scène capturée par un photographe professionnel. Explications.

Depuis la parution de clichés montrant une femme habillée et voilée se faisant interpeller par des policiers sur une plage de Nice, la polémique enfle, notamment sur les réseaux sociaux.

Sur les images, on peut voir la femme se dévêtir de sa tunique à manches longues sous la pression des policiers municipaux, qui peuvent désormais verbaliser quiconque porte un burkini. Une histoire qui fait écho à une autre : celle de Siam, verbalisée aussi pour le port d'un voile à Cannes, et ce à côté d'une équipe de journalistes.

Des circonstances qui font naître des doutes chez certains responsables politiques. Notamment le socialiste Julien Dray, qui écrit sur Facebook : "Pas besoin d'être grand sorcier pour comprendre que les photos sur la plage de Nice n'ont rien de photos surprises..."

A lire aussiBurkini : des femmes, simplement voilées, verbalisées sur les plages de Nice et Cannes

"Ces images semblent avoir été préparées"

Contacté par Le Figaro, ce proche de François Hollande précise sa pensée : "Je m'interroge, je suis suspicieux. Si ces clichés sont commandités, celui qui l'a fait avait pour but de créer le buzz que l'on voit ces jours-ci. L'objectif c'est de diviser les Français". Et l'élu francilien d'avancer quelques éléments suspects à ses yeux: "Les images sont très nettes, probablement réalisées au téléobjectif. La femme est sans lunettes, près d'un poste de police… C'est bizarre, de la voir allongée comme ça, sans serviette, sur une plage avec des galets. Elle ne semble pas vouloir bronzer puisqu'elle est couverte, mais elle n'a pas non plus apporté de parasol". "Il y a bien eu un photographe dépêché sur place pour prendre ces clichés. Dans quel but ? Par qui ?", s'interroge-t-il.

"Ces images semblent avoir été préparées. Si c'est avéré, c'est très grave. Cela confirmerait que des gens essaient délibérément de porter atteinte à l'unité de la société, à la liberté (…) Quand on est dans ce débat on est déjà dans le piège qui tend à diviser le pays entre les naïfs et les alarmistes. Nous sommes pris entre deux extrêmes", estime l'ancien député de l'Essonne.

Des photos prises par un photographe professionnel

De même, Florian Philippot (FN), a déclaré ironiquement, mercredi sur RTL, que l'autre femme verbalisée à Cannes "avait de la chance" qu'une journaliste de France 4 ait été présente. "Donc ça tombe très bien pour elle", a-t-il considéré.

Publicité
Comme l'explique Le Figaro, les clichés de la femme voilée à Nice ont été réalisés par un photographe de l'agence Best Image, qui a ensuite revendu les photos par le biais de l'agence Vantage News, spécialisée dans les photos de stars.

Vidéo sur le même thème : France : le burkini, un faux débat ?

Publicité