Donner des étrennes à la fin de l’année n’est pas obligatoire mais reste une tradition. Elles sont généralement destinées aux facteurs, aux pompiers, aux concierges ou encore aux femmes de ménage comme un signe de remerciement. Cependant combien faut-il donner à ces personnes qui nous rendent service ?

Les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas et une question se pose : combien faut-il donner pour les étrennes ? Ces dernières sont restées une tradition en France. Les pompiers, les éboueurs ou encore les nourrices en sont bénéficiaires. Cependant, la somme varie en fonction des différents services apportés.

Les étrennes datent de l’époque romaine. Elles servaient à donner un cadeau à ses amis, plus ou moins proches, pour la nouvelle année. Les étrennes étaient également versées à l’empereur. Au fil des siècles, celles-ci étaient destinées aux personnes que l’on souhaitait honorer. Aujourd’hui, elles sont données à celles que l’on trouve méritantes.

Cette tradition se perd toutefois au fur et à mesure. En effet, ce sont les personnes âgées qui versent essentiellement des étrennes. Ces dernières les distribuent à leurs facteurs, aux pompiers ou encore à leurs petits-enfants. Les plus jeunes générations, quant à elles, ne donneraient généralement pas d’étrennes à la fin de l’année, essentiellement pour des raisons financières.

Combien faut-il donner ?

La somme des étrennes est variable en fonction des budgets de chacun mais aussi de l’affection que l'on porte à la personne.

De ce fait, les pompiers reçoivent entre 5 et 10 euros. Parfois les étrennes peuvent se voir plus généreuses. Les pompiers offrent en échange un calendrier. Tout comme le facteur qui perçoit entre 5 et 8 euros lorsqu’il distribue son calendrier.

Les éboueurs, quant à eux, reçoivent moins de 5 euros. Une somme symbolique qu’ils ne perçoivent pratiquement plus.

Les étrennes sont cependant plus généreuses avec d’autres professions. La femme de ménage empoche généralement la moitié d'un salaire mensuel, avec un minimum d'une cinquantaine d'euros. Le concierge touche lui entre 5 et 10% de son loyer mensuel. En général, cette somme évolue entre 30 et 50 euros.

Les étrennes de la nounou sont, quant à elles, offertes pour la plupart sous forme de petits cadeaux. 

Ces différences varient en fonction des relations personnelles. Toutefois, les étrennes doivent être remises en toute discrétion avant le 15 janvier.

Publicité
Les étrennes ne sont pas obligatoires mais permettent d’entretenir de bonnes relations avec son entourage. Un arrêté électoral datant de 1995 interdit cependant la distribution d’étrennes dans certaines villes, à savoir Paris, Nice ou encore Lyon. La mairie de Paris rappelle ainsi : "Tous les agents municipaux ont en effet la stricte interdiction, par avis préfectoral, de solliciter quelque gratification que ce soit, sous peine de sanction disciplinaire. Cette interdiction vaut également pour les employés des sociétés privées assurant la collecte des déchets pour le compte de la mairie de Paris".

Publiez votre commentaire

19 commentaires

je trouve que donner des

Portrait de castel marie louise

je trouve que donner des etrennes à certaines professions moi je suis contre, je ne donne jamais rien et dans ce cas beaucoup de professionnels pourraient en faire autant,, je trouve que c'est venir quemander, je trouve honteux car ils sont payés pour!!! pourquoi les pompiers et facteurs et concierges, pourquoi pas la police, ambulanciers et autres qui sont au contact des autres,, et tout cela pour qu'ils puissent se payer des repas, des voyages et autres, ben non;on est tous payé pour le boulot que l'on fait,et je deteste qu'on vienne me vendre des calendriers, et je refuse, faire du demarchage pour avoir de l'argent quelle honte!!!!

Votez pour ce commentaire: 

suis pas d'accord avec vous

Portrait de jacqueline oudart

suis pas d'accord avec vous ,moi je donne aux eboueurs,pompiers,parce que ces gens là sont méritant rapellez vous quand il y a grève des eboueurs le bordel que cela cause ,les pompiers c'est normal aussi car ils sont confrontés a des accidents insoutenables vous le feriez vous  etes une radine c'est pas bien vous etes une nulle

Votez pour ce commentaire: 

"...ce sont les personnes

Portrait de Halumette

"...ce sont les personnes âgées qui versent essentiellement des étrennes. Ces dernières les distribuent à leurs facteurs, aux pompiers ou encore à leurs petits-enfants...". On mélange les torchons avec les serviettes. Il est normal de donner des étrennes et même plus à ses petits enfants parce que sont des DESCENDANTS en ligne directe mais les facteurs et les pompiers, c'est autre chose, n'ont aucun lien de parenté et en plus ils sont payés pour ce qu'ils font, ce ne sont pas des bénévoles. Ils ne font que ce qu'ils doivent faire ni plus ni moins. En campagne, si le facteur apporte les médicaments, prend le courrier ou autre chose, là c'est autre chose car il fait plus que ce qu'il doit faire, dans ce cas on peut remercier. Autrement non. 

Votez pour ce commentaire: 

Il n'y a rien à donner, tous

Portrait de Halumette

Il n'y a rien à donner, tous ces gens reçoivent un salaire et ont des avantages que certains n'ont pas. Poourquoi ne donnerait-on pas aussi quelque chose à la vendeuse qui vous tend le pain que vous achetez à longueur d'année en restant debout toute la journée et bien d'autres travailleurs qui le mériteraient tout autant. Donc pas d'étrennes. Il n'est pas normal non plus de laisser un pourboire au restaurant, au café alors qu'il y a un certain nombre d'années, les salaires de ces personnes ont été redressés et que le service est compris dans l'addition, regardez vos tickets de caisse 10 à 15 %, alors pourquoi redonner encore quelque chose puisque suite à cette revalorisation, on ne devait plus donner de pourboire.

Votez pour ce commentaire: 

51 ans dans la restauration..

Portrait de spar57

Richard

51 ans dans la restauration....!!! avant un employé ne touchait pas de salaire,il était payé au pourboire, donc une tradition qui est restée, maintenant vous faîte un choix, mais ne retournez pas deux fois dans le même restaurant, pour moi le pourboire actuel est un remerciement pour un bon service, qui n'a rien à voir avec le salaire, c'est comme ça que vous faîtes comprendre au serveur qu'il a été bon ou médiocre, voir odieux..

Votez pour ce commentaire: 

Chacun fait comme il l'entend

Portrait de eroflin

 wakizashi

Chacun fait comme il l'entend,mon épouse donne au facteur, aux éboueurs, aux pompiers et aux agents  téchniques municipaux,moi au fond ça m'emmerde!  mais bon tradition oblige...

Votez pour ce commentaire: 

J'ai été gardien-concierge

Portrait de jipe03

J'ai été gardien-concierge pendant 16 ans. J'achetais des petits calendriers sur lesquels j'imprimais un petit message de vœux sur le 4ème volet, celui resté vierge. En 16 ans, j'ai eu 1 fois 500 F, 1 fois 50 €, les 10 dernières années 25 € d'un locataire facteur. Sinon, c'était de 5 à 20 €, le plus souvent 10. Deux ou trois fois des petits rigolos : "Ah, je n'ai que de la ferraille, excusez-moi !". Je remerciais et fermais la main dessus, une fois la porte refermée, je regardais dans le couloir : moins d'un euro ! Je ne repassais pas chez ceux-là les années suivantes... Ma meilleure année 550 €, la plus mauvaise, la dernière avant ma retraite, 2011 : 180 €. Et j'ai remarqué que ce n'étaient pas ceux auxquels j'avais rendu le plus de services qui se montraient les plus généreux...

Votez pour ce commentaire: 

Ancien gardien-concierge, je

Portrait de jipe03

Ancien gardien-concierge, je donnais pour ma part : 20 € aux pompiers (professionnels payés, certe, dans une ville comme Toulouse, mais qui risquent leur vie), 10 € au facteur (son calendrier est plein d'infos), mais 5 € aux éboueurs vu que c'est moi qui sortais les 9 containers de 700 litres 4 fois par semaine... Ceux de mes collègues qui ne leur donnaient rien se retrouvaient avec des containers souillés ou aux 3/4 vidés ou éparpillés à 20 m de leur résidence !...

Votez pour ce commentaire: 

J'ai été gardien-concierge

Portrait de jipe03

J'ai été gardien-concierge pendant 16 ans. J'achetais des petits calendriers sur lesquels j'imprimais un petit message de vœux sur le 4ème volet, celui resté vierge. En 16 ans, j'ai eu 1 fois 500 F, 1 fois 50 €, les 10 dernières années 25 € d'un locataire facteur. Sinon, c'était de 5 à 20 €, le plus souvent 10. Deux ou trois fois des petits rigolos : "Ah, je n'ai que de la ferraille, excusez-moi !". Je remerciais et fermais la main dessus, une fois la porte refermée, je regardais dans le couloir : moins d'un euro ! Je ne repassais pas chez ceux-là les années suivantes... Ma meilleure année 550 €, la plus mauvaise, la dernière avant ma retraite, 2011 : 180 €. Et j'ai remarqué que ce n'étaient pas ceux auxquels j'avais rendu le plus de services qui se montraient les plus généreux...

Votez pour ce commentaire: 

Il ne doit pas y avoir d

Portrait de aime45

Il ne doit pas y avoir d'étrennes à donner ou à quemander.Ces traditions ne doivent plus avoir de légitimité.Un pompier est payé pour son job,un facteur est payé pour distribuer le courrier qui :'bien souvent se resume à de la publicité qui remplisse nos boites à lettres et qui augmente nos impots locaux '.Quant aux eboueurs ils ont bien souvent 2 jobs et ne sont pas à plaindre,mais ils se bebrouillent toujours à faire croire à beaucoup de personnes agées qu'ils ne sont pas payé.

Tout ceci est du vol et surtout non imposable.Le pourboire des garcons de café et des restaurants sont sur la mème ligne.De mon temps il y avait egalement les placeuses de cinema:c'etait un bon moyen pour que les patrons ne les paies pas.

De toutes facons il y a ceux qui gouvernent qui nous volent tout meme les etrennes et pourboire que l'on ne donne pas. Bonne fètes de Noel .

Votez pour ce commentaire: 

Pages

Publicité