Une jeune fille s’est suicidée à Egly (Essonne) en se jetant sous un RER, mardi après-midi, tout en filmant sa propre mort en direct sur Périscope. Elle voulait faire passer un "message".

Une adolescente s’est suicidée en direct sur Périscope mardi après-midi à Egly, dans l’Essonne. La victime s’est jetée sous la rame du RER C, quelques instants après avoir averti l’un de ses proches par SMS.

Tout au long de la journée, la jeune femme, née en 1997, avait diffusé plusieurs vidéos sur l’application de visionnage en direct Périscope, où elle annonçait un évènement particulier. Sans en dire plus, elle à tout de même précisé aux "mineurs" que les images à venir pouvaient être "choquantes".

Dans d’autres vidéos, visionnées par 20 Minutes, elle expliquait avoir un "message" à faire passer et qu’il concernait un garçon de son entourage. "Tant qu’on ne tape pas dans la provoc', les gens ne comprennent pas", a-t-elle expliqué.

A lire aussi - François Hollande : une rencontre filmée sur Périscope avec des salariés tourne au fiasco

Une histoire de viol évoquée

Publicité
Selon l’AFP, d’autres vidéos, depuis censurées, la montrent évoquant un viol dont elle désigne l’auteur. Quelques instants après, elle a mis fin à ses jours. D’après l’agence de presse, le dernier plan montre un pompier en train de ramasser le téléphone au sol près d’un RER. Même si elles ont été retirées de l’application, des images de la scène circulent encore sur Internet.

Les gendarmes ont été alertés vers 16h30 par un utilisateur de Périscope qui était connecté sur le compte de la victime.

Cette dernière travaillait à temps partiel dans une maison de retraite et habitait Arpajon, près d’Egly. Le parquet d’Evry a ouvert une enquête mercredi matin.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :