Les parlementaires françaises sont en colère après qu'un député UMP a imité une poule pendant l'intervention de Véronique Massonneau à l'Assemblée. Un comportement fréquent de la part des députées envers leurs collègues du sexe opposé. Voici un petit rappel des dérapages les plus sexistes.

Un député UMP imite la poule

Mardi soir dernier, alors que Véronique Massonneau s'exprimait à l'Assemblée nationale, Philippe le Ray, député UMP, s'est mis a imiter le cri d'une poule. Un énième geste sexiste qui a provoqué la colère des députées ce mercredi : ces dernières ont décidé de boycotter leur entrée à l'Assemblée nationale. Un comportement qui a aussi valu à Philippe le Ray une sanction.

Publiez votre commentaire

3 commentaires

Cette malheureuse affaire ne

Portrait de a.raf

Cette malheureuse affaire ne se limite pas à une manifestation publique de sexisme, elle met en évidence la décadence de nos élus. Ce responsable, selon sa victime, aurait été sous l'empire d'un état alcoolique, ce qui confirme l'image de ces sangsues de la république, engraissées par nos soins et qui renforcent sans cesse leurs privilèges, accroissant le fossé qui les séparent de la condition des citoyens.

Cette absence de conscience des responsabilités de leurs charges, cet étalage de leurs plus bas instincts, confirme tout le mal que nous devons penser de la professionnalisation de la politique. Seule la possibilité d'un référendum d'initiative populaire permettrait de modifier profondément le statut des élus, car évidemment, il ne faut pas compter qu'ils scient la branche sur laquelle ils sont assis : aucun renouvellement de mandat, aucun cumul de mandats, réduction du nombre des députés, suppression du sénat, suppression des élus départementaux.... 

Votez pour ce commentaire: 

Tout à fait d'accord, mais

Portrait de mudes

Mudes

Tout à fait d'accord, mais malheureusement, aurait-on la liberté de créer ce référendum ?

Votez pour ce commentaire: 

Aucun de ces partis

Portrait de a.raf

Aucun de ces partis alternativement au pouvoir depuis 50 ans, ne permettront cette démocratie directe, ou alors la limiteront à des sujets non essentiels pour nous. Le projet actuel de notre président de faire appliquer une sorte de référendum "d'initiative populaire", qui en réalité devrait avoir l'agrément des parlementaires, en est la démonstration. Seule Mme Le pen a déclaré son intention de l'intégrer dans notre constitution et même pour ceux qui ne sont pas d'accord avec son projet politique, il faut reconnaitre que c'est courageux de sa part, car elle rendrait le pouvoir au peuple et quel que soit le parti au pouvoir, il suffirait qu'un certain nombre de citoyens demandent un référendum sur un sujet donné, pour que le gouvernement puisse être contesté, en tout ou partie de son programme.

Nous pourrions voter sur tous les grands sujets de société et nous saurions alors quelle est la volonté du peuple ; nous verrions, assurément, la différence existant entre nos élus et nous.

Je serais même prêt à voter pour M. Besancenot, s'il avait un tel projet..... mais j'en doute. La politique de l'extrème gauche c'est celle du dictat, des comités de salut public, du politiquement correct et cette idéologie se marie mal avec la démocratie.

Votez pour ce commentaire: 

Publicité