Société
Des journalistes de "France 2" ont suivi, en caméra cachée, deux militantes qui luttent pour faire respecter la place de la femme dans certains quartiers populaires. 
Société
Fustigés par une association féministe, qui les accusait de sexisme, les organisateurs d'une soirée d'étudiants en médecine ont fait marche arrière.
Société
Une Toulousaine de 37 ans a subi une agression sexiste de la part de trois hommes, mardi soir, l'envoyant à l'hôpital. Son histoire a été relayée plus de 26 000 fois sur Facebook.
Société
"Le styliste de France 3 serait-il en vacances ?", a notamment écrit Télé Star, mercredi. Emilie Tran Nguyen, la journaliste incriminée, a réagi à cet article.
Société
Un centre de loisir de Reims a donné des consignes aux parents sur la tenue vestimentaire de leur fille, ce qui a enflammé les réseaux sociaux.
International
Qandeel Baloch, surnommée la "Kim Kardashian du Pakistan", a été étranglée par son frère vendredi dernier pour sauver “l’honneur” de sa famille. 
Société
Si c'est déjà le cas pour le racisme et l'homophobie, le motif de circonstance aggravante pour des crimes et délits perpétrés contre des personnes en raison de leur sexe n'est pas encore reconnu.  
Politique
La maire PS de Paris s’est fendue d’une lettre ouverte mardi, pour dénoncer le sexisme ordinaire dont elle a été victime il y a quelques jours. Anne Hidalgo n’a pas hésité à dévoiler le nom de son auteur. 
Vidéos à la une
Christine Boutin s'est opposée lundi dans les Grandes Gueules à la tribune publiée par 17 anciennes ministres contre le sexisme. Pour elle, les ex-ministres font du tort à la politique en laissant entendre "que tout le milieu politique est composé d'obsédés sexuels".
Vidéos à la une
Rama Yade fait partie des 17 anciennes ministres à avoir signé dimanche une tribune pour dénoncer le sexisme en politique après l'affaire Baupin. Invitée de RMC lundi, elle a déploré que la parole machiste soit encore "libérée" et dénoncé un "problème générationnel".
Vidéos à la une
La ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes a salué, dimanche sur BFMTV, la tribune contre le sexisme et le harcèlement sexuel publiée par 17 anciennes ministres. "Au quotidien, il faut systématiquement remettre à sa place celui qui dépasse la ligne jaune", a déclaré Laurence Rossignol.
Vidéos à la une
Dix-sept anciennes ministres ont lancé un appel dans les colonnes du Journal du Dimanche pour dénoncer le sexisme, en réaction à l'affaire Denis Baupin. "Si dans la classe politique on est pas capable d'avoir un comportement exemplaire, d'une parfaite égalité, d'un parfait respect, comment voulez-vous qu'on l'impose dans le reste de la société", déplore Corinne Lepage, signataire de la tribune. Estimant que "la question de l'égalité des femmes dans la société française actuelle est un problème", elle parle d'une phhénomène bien français, elle qui a pu comparer avec les comportements au sein du Parlement européen.
Vidéos à la une
Alors que l'affaire Denis Baupin remet sur le devant de la scène la question du sexisme en politique, Monique Pelletier a raconté une agression qu'elle a subie en 1979. A l'époque ministre déléguée à la Condition féminine, elle était chargée de rendre définitive la loi Simone Veil sur l'avortement, quand elle a été agressée sexuellement par un sénateur. Embrassée de force et empoignée, elle a préféré garder le silence sur l'événement, craignant que cela ne l'empêche de mener à bien sa mission. "Je ne voulais surtout pas faire de buzz autour de cela", a-t-elle confié, témoignant de la difficulté pour les femmes politiques, considérées comme des "intruses", de se défendre. Si elle reconnaît "beaucoup de progrès" sur la question, elle estime néanmoins que ce "n'est pas fini".
Vidéos à la une
Après la révélation des accusations d'agressions et de harcèlements sexuels dont Denis Baupin fait l'objet, Delphine Batho a estimé, ce mercredi sur BFMTV, que l'ex vice-président de l'Assemblée nationale devait également démissionner de son poste de député. Alors que le chef de l'Etat avait insisté pour que Thomas Thevenoud quitte l'Hémicycle pour n'avoir pas déclaré ses impôts, la députée des Deux-Sèvres s'est également étonnée qu'il n'en fasse pas de même avec l'ancien membre d'EELV. "Est-ce que harceler une femme est moins grave que d'avoir un problème fiscal ?", s'est-elle interrogée. Elle a par ailleurs qualifié de "honteuse", la façon dont les Verts, "ce parti qui prétendait changer la politique a couvert cette situation tant que Denis Baupin en était membre et une fois qu'il est parti s'en est désolidarisé".
Vidéos à la une
Le sexisme et le harcèlement sexuel, sont, selon de nombreux témoignages, une réalité quotidienne pour les femmes en politique. Entre petites phrases et gestes déplacés, les deux jeunes élues Laura Slimani et Aurore Berger ont fait part à BFMTV de leur malaise et de leur envie de faire évoluer les mentalités.
Société
Depuis la révélation de cas de harcèlements et d’agressions sexuels présumés de la part du député Denis Baupin, plusieurs femmes sortent du silence et témoignent du sexisme au quotidien.
Magazine
Pour dénoncer le sexisme ordinaire à Hollywood, un Tumblr recense toutes les affiches de film dans lesquelles la tête des femmes n’apparaît pas au contraire de leur corps parfait. En voici 10 à découvrir dans notre diaporama.
Société
Dans un livre publié cette semaine, Seaade Besbiss raconte son quotidien d'il y a peu dans la gendarmerie nationale, entre insultes sexistes et harcèlement moral. 
Vidéos à la une
En cette journée internationale des droits de la femme, la députée Les Républicains a présenté ce mardi sur RMC sa proposition de loi introduisant une possible irresponsabilité pénale pour certaines femmes victimes de violences conjugales s'en prenant à leur conjoint. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Politique
Il avait déclaré que les femmes "sont quand même là pour faire des enfants". Voici à qui est décerné le prix imaginé par l'association féministe Chiennes de garde.  
Vidéos à la une
Natalia est pompière à Buenos Aires. En plus de combattre les flammes tous les jours de la semaine, elle doit aussi affronter les nombreux...
Politique
Mardi après-midi, l'ancienne actrice d'"Alerte à Malibu" est venue au Palais Bourbon dire son opposition au gavage des oies pour faire le foie gras. Une visite très attendue... et très commentée.
International
Donald Trump n’est pas connu pour sa finesse. En effet, le candidat à la primaire républicaine aux Etats-Unis multiplient les sorties polémiques. La dernière en date : il a proposé d’interdire aux musulmans d’entrer sur le sol américain.
Société
Une chronique d’un journaliste du quotidien de gauche décrivant sa réaction à la vue d’une femme voilée dans le métro a fait réagir sur les réseaux sociaux. 
Société
Les salles de sport "Vita liberté" font beaucoup parler depuis la diffusion d’une publicité avec pour slogan provoquant que certain juge misogyne.
Vidéos à la une
Scandale. Même au sein de son groupe politique, Donald Trump a vivement choqué. Le candidat à la présidentielle américaine a provoqué un tollé samedi dans le camp républicain. En cause : une allusion à la menstruation d'une journaliste star de la chaîne Fox News. Lors du débat des primaires républicaines organisé jeudi, celle-ci l'avait confronté aux propos misogynes qu'il avait tenus sur les femmes, les traitant de "gros porcs " et de " chiennes ". Au lendemain du débat, le magnat de l'immobilier est revenu sur cet échange. Il a expliqué à CNN que la journaliste s'était montrée injuste et était influencée par ses règles. "On pouvait voir du sang sortir de ses yeux, du sang sortir de son... où que ce soit ", a-t-il affirmé. La réaction n'a pas tardé : suite à cette déclaration, le rédacteur en chef de RedState.com, un blog pro-républicain, est monté au créneau. Résultat : il a rayé Donald Trump de la liste des invités d'un important forum conservateur qu'il organisait à Atlanta. Mais il s'est très vite attiré les foudres des défenseurs du candidat républicain.
Vidéos à la une
Ce matin dans les GG, nous avons évoqué le plan national présenté par Pascale Boistard pour lutter contre le harcèlement et les violences sexuelles dans les transports en commun. Notre Grande Gueule Marie-Anne Soubré se dit elle-même victime de ces agressions. Cette dernière estime que les femmes sont libres de s'habiller comme elles le souhaitent mais sont malheureusement limitées dans cette liberté par les hommes et leurs comportements pervers. Marie-Anne Soubré remet en cause la vision de la femme dans la société.
Vidéos à la une
De nombreuses femmes reconnaissent avoir été harcelées au moins une fois dans les transports en commun. Un simple regard insistant ou une remarque déplacée, la promiscuité ou au contraire l'isolement, suffisent à renforcer le sentiment d'insécurité. Le gouvernement a décidé de prendre des engagements pour lutter contre le harcèlement sexiste. La secrétaire d'Etat aux droits des femmes, Pascale Boistard, en dévoile la teneur ce jeudi. Une campagne de sensibilisation aura lieu cet automne. L'arrêt des bus à la demande la nuit ou encore des services d'alerte par téléphone ou SMS sont déjà expérimentés.
Vidéos Vu à la télé
Un extrait du documentaire Le sexisme en politique : un mal dominant diffusé dimanche 26 avril sur France 5 qui revient sur l'ascension fulgurante (et parfois mal vue) de Rachida Dati. "Certains n'ont pas supporté qu'une Arabe pose en Dior sortant du Park Hyatt Vendôme" Anna Cabana, journaliste à l'hebdomadaire Le Point.
International
Un fabricant textile spécialisé dans les vêtements de sport s’est attiré les foudres des réseaux sociaux en délivrant des conseils de lavage particulièrement sexistes.

Pages

Publicité