Poursuivie pour détournement de fonds publics, la députée PS des Bouches-du-Rhône, Sylvie Andrieux, a écopé ce mercredi de trois ans de prison, dont un an ferme, et de 100 000 euros d’amende.

Le parquet avait requis deux ans de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité. Le tribunal correctionnel de Marseille s’est montré plus sévère. Poursuivie pour détournement de fonds publics, Sylvie Andrieux, députée PS des Bouches-du-Rhône, a été condamnée ce mercredi à trois ans de prison, dont un an ferme, 100 000 euros d’amende et cinq ans d’inéligibilité. « Je souhaite, au terme de ces débats, être relaxée et que mon honneur soit enfin lavé de toutes les infamies qui ont été déversées sur mon compte depuis tant d’années » avait déclaré en février dernier celle qui a toujours réfuté ces accusations. La justice en a décidé autrement.

Des associations fictives comme bénéficiairesC’est mi-2007 que l’enquête a été ouverte. Poursuivie aux côtés de 21 autres personnes, Sylvie Andrieux était accusée d’avoir utilisé des associations fictives, supposément installées dans les quartiers nord de Marseille, et censées venir en aide aux jeunes et aux populations des quartiers difficiles de la ville, pour détournement des subventions en réalité affectées à la rétribution des personnes ayant aidé à l’élection de la députée. On parle ici de 740 000 euros. « Mme Andrieux, en tant que dépositaire de l'autorité publique, a endossé le rôle d'ordonnateur des dépenses » consenties par le Conseil régional, où elle occupait le poste de vice-présidente au moment des faits, a fait valoir le procureur lors de son réquisitoire.

Publicité
Une affaire qui empoisonne le PSLes avocats de Sylvie Andrieux avaient eux dénoncé un « traquenard politique ». La justice ne s’est pas rangée à cet avis. Avec l’affaire Guérini, voilà une autre épine dans le pied de François Hollande, qui a fait de la « présidence exemplaire » son cheval de bataille.  Une condamnation qui fait aussi écho à l’affaire Cahuzac, dont les auditions de la commission d’enquête parlementaire ont débuté ce mardi.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :