Quelques heures avant l'arrivée de François Hollande à Rome, une bombe artisanale a explosé dans la nuit de jeudi à vendredi près d'une église française de la capitale italienne.

© Twitter / Olivier Cougard

Une bombe artisanale a explosé dans la nuit de jeudi à vendredi à proximité d'une église gérée par la France. L'explosion est survenue à 2h30 soit quelques heures avant la visite de François Hollande au Vatican et n'a fait que des dégâts matériels. "Aucun acte de revendication n'a été pour l'instant retrouvé ni transmis aux autorités", a précisé à l'AFP la police italienne. La bombe est actuellement analysée par les artificiers des carabiniers de Rome.

Selon la secrétaire de l'ambassadeur de France au Vatican "l'une des hypothèses envisagées est celle d'un acte lié à la visite du président de la République". Dans la rue où a eu lieu la déflagration ne se trouve que l'église Saint-Yves des Bretons et un restaurant, a-t-elle précisé auprès de l'AFP.

"Grande autorité morale"

Publicité
François Hollande rencontre ce vendredi le pape François. Cette visite au Vatican est une première pour le président de la République qui s'est déjà rendu quatre fois en Italie depuis le début de son mandat. Le chef de l'Etat a souhaité rencontrer le pape, "grande autorité morale", qu'il a jugé "utile" dans le règlement de la crise syrienne et du conflit israélo-palestinien. Le locataire de l'Elysée désire aussi "envoyer un message fort de dialogue et d'attention" auprès de catholique, a confié un de ses conseillers au Point.

Vidéo : un enfant s'assoit sur la chaise du pape

Publicité