Capturé vendredi dernier, le terroriste présumé des attentats de Paris est à la prison de Bruges, sous haute surveillance dans une aile réservée aux plus dangereux. 

Après quatre mois de cavale, Salah Abdeslam a été interpellé vendredi dernier à Molenbeek (Belgique). Depuis, le terroriste présumé des attentats de Paris est détenu sous haute surveillance à la prison de Bruges. Il a été placé dans une aile "de sécurité spéciale et individuelle" réservée aux individus les plus dangereux.

C'est un quartier particulièrement surveillé. Les cellules sont à portes doubles. Les meubles sont fixés au sol et les télévisions sont placées derrière des plaques de plexiglas. Des contôles quotidiens sont effectués jour et nuit par des gardiens spécialement formés.

Ce quartier de la prison a été construit en 2008 au niveau maximum de sécurité pour accueillir "des personnes qui présentent un risque d'évasion et ceux qui ont des problèmes de comportement dans une prison normale", comme le rapporte Metronews.

A lire aussi : Salah Abdeslam ne semble pas prêt à collaborer avec la justice française

La même prison que Mehdi Nemmouche

C'est dans cette aile que sont également incarcérés Mehdi Nemmouche, auteur présumé de la tuerie du musée juif de Bruxelles, ainsi que les deux individus qui ont exfiltré Salah Abdeslam de Paris à Bruxelles peu après les attentats du 13 novembre. Mais aucune communication n'est possible entre ces hommes, les détenus sont placés en isolement le plus total.

Salah Abdeslam devrait rester dans cette prison jusqu'à ce qu'il soit extradé vers la France. Même si celui-ci a refusé son extradition, les procédures nécessaires à son transfèrement, dans le cadre d'un mandat d'arrêt européen, se poursuivent. Il sera ensuite jugé pour son implication dans les attentats de Paris en novembre dernier. Il est accusé par la justice belge de tentatives d'assassinats terroristes et de participation aux activités d'un groupe terroristeSon complice, le soi-disant "Mounir Ahmed Alaaj, alias Amine Choukri" qui a été arrêté en même temps que lui est inculpé pour les mêmes motifs. Lui a été incarcéré dans la prison de Lantin, à Liège.

Publicité
Aujourd'hui les familles des victimes comptent beaucoup sur l'administration judiciaire et pénitentiaire pour que les terroristes présumés délivrent enfin des explications sur ce qu'il s'est véritablement passé dans la nuit du 13 novembre 2015. 

En vidéo sur le même thème : Cazeneuve : “Salah Abdeslam répondra de ses actes devant la justice française”