Accusé d’avoir violé et tué 11 femmes entre 1988 et 2002, Gao Chengyong a été arrêté en Chine vendredi. On le surnomme le "Jack l’Eventreur chinois" parce qu'il égorgeait des femmes rencontrées dans la rue.

Mieux vaut tard que jamais. Accusé du meurtre et du viol de onze femmes entre 1998 et 2002, un homme de 52 ans a été arrêté, vendredi dernier, dans l’épicerie dont il est propriétaire, située dans la province du Gansu, au nord-ouest de la Chine. 

A lire aussi - Jack l'éventreur : l'identité du tueur en série le plus célèbre enfin révélée ?

"Il a une perversion sexuelle et hait les femmes"

Comme le relate le journal China Daily, la police chinoise estime avoir capturé, enfin, celui qu’on surnomme "Jack l’Eventreur".  L’individu interpellé est identifié comme Gao Chengyong. D’après le ministère chinois de la Sécurité publique, le suspect a reconnu 11 meurtres commis, en l’espace de quatre ans, à Gansu et dans la région autonome de Mongolie-Intérieure.

Selon les sources locales, Gao Chengyong visait des jeunes femmes habillées en rouges. Il se faisait inviter chez elles afin de les violer, avant de les tuer. Il a reçu le surnom de "Jack l’Eventreur", car il égorgeait très souvent ses proies. "Il a une perversion sexuelle et hait les femmes", avait assuré la police en 2004, année à laquelle elle avait, pour la première fois, établi un lien entre les différents homicides. Un récompense de 200 000 yuans, soit près de 27 000 euros, avaient été proposée pour toute information divulguée. "Il est solitaire et asocial", avait déclaré les enquêteurs.

Il n’a pas expliqué pourquoi il n’avait plus tué depuis 14 ans

C’est finalement par hasard que le suspect, recherché depuis 28 ans, a été identifié. En effet, un membre de la famille de "Jack l’Eventreur" avait été arrêté récemment pour un délit mineur. Après avoir prélevé son ADN, les experts ont noté des similitudes avec l’ADN du tueur en série. Gao Chengyong a reconnu ensuite les faits en garde à vue. Il n’a néanmoins pas expliqué pourquoi il n’avait plus commis de meurtre depuis 2002.

Publicité
Méfiance cependant... En effet, comme l’explique L’Express, la justice chinoise est réputée pour ses nombreuses erreurs. Plusieurs personnes ont notamment été déclarées innocentes, après avoir passé des années derrière les barreaux.

Vidéo sur le même thème : Jason Dalton, tueur en série et chauffeur Uber, face à la justice