Trois mois après la violente agression et le cambriolage de la star américaine dans un hôtel particulier parisien, une quinzaine d’hommes a été arrêtée et plusieurs d’entre eux ont été placés en garde à vue.

Nouveau rebondissement dans l’affaire du braquage de Kim Kardashian à Paris : 15 suspects ont été interpellés ce lundi matin, rapporte Europe 1qui parle d’un vaste coup de filet mené en région parisienne. Selon les informations de la radio, plusieurs des suspects auraient déjà été placés en garde à vue. Tous sont soupçonnés d’avoir pris part à l’agression de la star internationale il y a trois mois dans le 8e arrondissement de la capitale. "L’instruction étant ouverte pour 'vol avec arme en bande organisée, séquestration et association de malfaiteurs', la garde à vue des suspects peut durer jusqu’à 96 heures", précise également Europe 1.

A lire aussi –Kim Kardashian : les détails de son agression à Paris

"Ils allaient me tirer dans le dos, il n’y avait aucun moyen de sortir"

En octobre dernier, Kim Kardashian était venue assister à la Fashin Week à Paris. Logée dans un vaste hôtel particulier, elle avait été braquée et agressée dans la nuit du 2 au 3 octobre. Alors qu’elle était seule dans le bâtiment, plusieurs hommes armés et déguisés en faux policiers avaient menacé le veilleur de nuit avant de faire irruption dans sa chambre à coucher. Là, et sous la menace d’une arme de poing, les malfaiteurs avaient ligoté la star américaine avant de l’enfermer dans la salle de bain. Ils avaient ensuite dérobé plusieurs objets de valeur, notamment des bijoux, avant de s’enfuir. Le montant total de leur butin est estimé à 9 millions d’euros.

A lire aussi – Cinq choses que vous ne savez pas sur Kim Kardashian

Publicité
Très choquée par cette agression, Kim Kardashian était rapidement rentrée chez elle. Après avoir gardé le silence sur cette attaque pendant plusieurs mois, la mère de famille a finalement accepté de revenir dessus dans son émission de téléréalité. "Ils allaient me tirer dans le dos, il n’y avait aucun moyen de sortir", a-t-elle récemment expliqué en larmes.

En vidéo – La reconstitution en 3D du braquage de Kim Kardashian