Vidéos Alaune
Le fondateur d'En Marche a présenté son programme ce jeudi. Prônant "un renouveau démocratique" et une gouvernance "responsable", Emmanuel Macron s'est engagé, s'il est élu Président, "à aller rendre compte chaque année des avancées de son programme devant le Parlement, réuni en Congrès".
Vidéos Argent/Bourse
Tous les jours, suivez toute l'actualité économique en 30 minutes avec Guillaume Paul et les experts de l'Heure H. - 12h L'heure H, du mardi 28 février 2017, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Le Congrès de la Fédération des Promoteurs Immobiliers se tient actuellement à Nice. D'après la FPI, la vente de logements a augmenté de 15% au premier trimestre 2016. Actuellement, le nombre de propriétaires occupants est supérieur à celui des investisseurs, ce qui explique la reprise du marché immobilier. Le Congrès a également été marqué par la remise des "Pyramides", des récompenses pour les projets immobiliers les plus novateurs. - Intégrale Placements, du jeudi 16 juin 2016, présenté par Antoine Larigaudrie, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Anthony Gratacos, président de l'entreprise de transport Gratacos Père&Fils, conseiller municipal PS à Moussy-le-Neuf. Emmanuel Lechypre, éditorialiste à BFM Business. Et Ludovic Subran, chef économiste d'Euler Hermès. - Les Experts, du vendredi 3 juin 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Avec: Evelyne Platnic-Cohen, présidente de Booster Academy. Anthony Gratacos, président de l'entreprise de transport Gratacos Père&Fils, conseiller municipal PS à Moussy-le-Neuf. Emmanuel Lechypre, éditorialiste à BFM Business. Et Ludovic Subran, chef économiste d'Euler Hermès. - Les Experts, du vendredi 3 juin 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
Vidéos Alaune
Le président de l'Association des maires de France (l'AMF), François Baroin, avait l'occasion de s'adresser à François Hollande mercredi, au salon des maires. Le nouvel allié de Nicolas Sarkozy n'a pu retenir quelques coups à l'encontre du Président qui était à sa portée. Il a ainsi ironisé sur le silence du gouvernement sur le sujet qui préoccupe l'assemblée depuis quelques années. "J'avais eu l'occasion l'an dernier de saluer le professionnalisme de votre équipe gouvernementale et d'adresser un compliment - si vous le permettez sans m'élever au-dessus de ma condition - à votre Premier ministre puisque chaque ministre qui avait fait l'honneur à notre association de venir avait su conserver le silence absolu sur nos revendications et je dois préciser que le Premier ministre également. Ainsi vous Président de la République vous pouvez vous féliciter du travail de vos ministres qui ont conservé un silence absolu sur les réponses que l'Etat va apporter sur nos revendications que vous connaissez aujourd'hui", a-t-il lancé au chef de l'Etat .. Lequel lui a ensuite répondu: "les ministres ont surement apprécié les compliments sur leur silence et le respect de la parole présidentielle".
Vidéos Argent/Bourse
La presse nord-coréenne a honoré ce mercredi Kim Jong-Un comme le "Grand soleil du XXIe siècle". Cette intronisation intervient à deux jours d'un congrès historique du parti unique au pouvoir en Corée du Nord. Par ailleurs, le caractère exceptionnel de cette glorification du dirigeant est d'autant plus mis en exergue puisque le dernier rassemblement du Parti des travailleurs remonte en 1980, avant la naissance de Kim Jong-Un. Le congrès de vendredi prochain doit permettre d'asseoir officiellement la place incontestable du jeune leader à la tête du régime le plus fermé au monde. Alors, Kim Jong-Un est-il le "Grand soleil du XXIe siècle" ? Et surtout, mérite-t-il ce titre ? - Avec: Dorian Malovic, chef du service Asie, La Croix. - Les Décodeurs de l'éco, du mercredi 4 mai 2016, présenté par Fabrice Lundy, sur BFM Business.
Vidéos Alaune
"On a un président de la République qui a imaginé créer des apatrides dans son propre pays". Pour Jérôme Bêglé, directeur adjoint du Point, le projet de loi sur la déchéance de nationalité était inconcevable.
Vidéos Alaune
François Hollande a rencontré ce matin le président de l'Assemblée nationale et celui du Sénat concernant la déchéance de nationalité. Gérard Larcher lui a déjà demandé de sceller rapidement le sort celle-ci. À l'issue de ces entretiens, le chef de l'État décidera si il veut réunir, ou non, le Congrès. Le député UDI de Seine-et-Marne réclame pour sa part le renoncement "à cette espèce de pantalonnade", soutenu par Bernard Debré, député LR de Paris, qui déclare : "Il n'y aura pas de Congrès, et il n'en faut pas".
Vidéos Alaune
François Hollande va renoncer à réunir le Congrès concernant la révision constitutionnelle. En effet, les sénateurs, qui voteront le texte cet après-midi, ont modifié certains points sur la déchéance de nationalité. Alors que pour aller au Congrès, il doit être voté sur les mêmes termes par le Sénat et l'Assemblée nationale. Malgré tout, le président de la République n'a pas encore tout perdu. Il va recevoir Gérard Larcher et Claude Bartolone en fin de journée. François Hollande espère laisser un peu de temps au Sénat pour voir si celui-ci peut avancer vers une version du texte plus proche de celle des députes. L'arrestation de Salah Abdeslam pourrait également jouer en faveur de la déchéance de nationalité. - Bourdin Direct, du mardi 22 mars 2016, sur RMC.
Vidéos Alaune
Trois orateurs étrangers ont été déprogrammés de l'UOIF, l'union des organisations islamiques de France. En cause, leurs propos "antisémites et homophobes". Amar Lasfar, son président, a souhaité participé à "l'apaisement". Le congrès des musulmans de France se tiendra ce dimanche à Lille.
Vidéos Alaune
C'est un feuilleton sans fin. Invité mercredi dans Politique matin, le député socialiste Patrick Mennucci a réaffirmé la position du groupe socialiste en faveur d'une déchéance de la nationalité sans référence aux binationaux et à l'apatridie. "J'espère qu'après le Conseil des ministres, et peut-être cet après-midi aux QAG, nous aurons la précision qui fera que le groupe socialiste dans son immense majorité pourra voter ce texte", a affirmé le député des Bouches-du-Rhône en mettant la pression sur l'exécutif. Dans le texte d'application nous ne voulons pas qu'il y ait de référence à la binationalité et à l'apatridie." Avant de faire clairement une machine arrière sur la volonté du gouvernement d'étendre la déchéance de la nationalité pour les binationaux même nés Français. "Moi je ne souhaite pas qu'on aille au-delà de ce qui existe déjà pour la déchéance pour les binationaux, dix ans après leur naturalisation c'est possible en cas d'actes terroristes, et je pense que c'est la position très largement partagée par presque 100% du groupe socialiste", révèle Patrick Mennucci. Et si nous arrivons à cette conclusion il y aura un vote massif socialiste. On parle toujours du vote de la droite mais il faut aussi que les 300 députés socialistes s'expriment !" L'organisation du Congrès à Versailles de la révision constitutionnelle, nécessitant les 3/5 des députés et sénateurs, paraît avoir du plomb dans l'aile.
Vidéos Alaune
Le 44e président américain s'est exprimé sur la circulation d'armes sur son territoire, non sans émotion. Barack Obama s'engage à limiter au...
Vidéos Alaune
Selon Manuel Valls, c'est par "cohérence" que François Hollande a maintenu mercredi la déchéance de nationalité pour les binationaux. En effet, le 16 novembre, le président avait été clair lors de son discours prononcé au Congrès de Versailles. Elle sera appliquée pour tous les terroristes, même ceux nés "Français". Mais Christiane Taubira avait, mardi, émis des doutes sur une mesure qui poserait "un problème de fond".
Vidéos Alaune
Marc Fiorentino est revenu sur le fossé qui sépare la France de l'Allemagne, notamment la mise en place d'un gouvernement de coalition par les deux grands partis allemands pour faire marcher leur pays. Malgré une situation exceptionnelle en Allemagne, le SPD et la CDU ont encore un consensus sur les plans politique, économique et social. Selon lui, l'adoption de cet incroyable modèle allemand est inimaginable en France. Ainsi, il qualifie cette dernière "d'irresponsable". Pour lui, notre pays ne veut pas regarder tout simplement un modèle à sa frontière, qu'elle pourrait adopter assez facilement. - C'est votre argent, du vendredi 11 décembre 2015, présenté par Marc Fiorentino, sur BFM Business.
Vidéos Alaune
Lundi lors du Congrès réuni à Versailles, la quasi-unanimité des parlementaires ont chanté à l'unisson la Marseillaise. Mais sur le fond, l'opposition ne compte pas faire de concessions au gouvernement. Christian Jacob, le chef de file des députés Les Républicains, a rejeté à la tribune la proposition de François Hollande de réviser la Constitution. Si Les Républicains ont salué les inflexions du gouvernement, qui a tenu compte de leurs demandes, beaucoup d'entre eux estiment que ces mesures arrivent trop tard. À l'intérieur du parti, une autre voix se fait entendre, celle d'Alain Juppé. Le candidat aux primaires et ses proches défendent depuis vendredi l'impératif d'unité nationale, préférant reporter débat politique à plus tard.
Vidéos Alaune
François Hollande s'est adressé au Congrès ce lundi 16 novembre. Parmi les annonces du discours, celle d'un projet de loi présenté en conseil des ministres mercredi pour rehausser le niveau de sécurité après les attentats.
Vidéos Alaune
François Hollande s'est adressé au Congrès ce lundi 16 novembre. Parmi les annonces du discours, celle d'un projet de loi présenté en conseil...
Vidéos Alaune
"La République éradiquera le terrorisme." Les derniers mots de François Hollande ont été longuement applaudis par la représentation nationale réunie à Versailles. Une marseillaise a été entonnée.
Vidéos Alaune
Lundi après-midi à Versailles, Claude Bartolone a ouvert le Congrès. "La France a été frappée au coeur" commence le président de l'Assemblée qui demande "l'union nationale". "Nous devons l'union nationale aux victimes, à leurs familles, aux forces de l'ordre".
Vidéos Alaune
Interview de Jacques Daffis, vice-président UNECTO (Union des exploitants de chemins de fer touristiques et de musées) sur les objectifs de son congrès annuel qui se tiendra à Chambéry jusqu'au 7 novembre 2015.
Vidéos Alaune
Manuel Valls, en visite à Lyon, a assisté au congrès des maires des grandes villes de France.
Vidéos Alaune
Les journées d'été d'Europe-Ecologie-Les Verts se tiennent en ce moment à Villeneuve-d'Ascq et ceci est l'occasion pour les écologistes de tout mettre sur la table, notamment les sujets sensibles comme d'éventuelles alliances avec le PS. Si l'ambiance promet d'être houleuse, un invité de marque sera présent par visioconférence, le fondateur de Wikileaks, Julian Assange.
Vidéos Alaune
La cour d'appel de Versailles a confirmé ce mardi la suspension du congrès du Front national qui était censé supprimer le statut de président d'honneur de Jean-Marie Le Pen. Celui-ci remporte donc une troisième victoire judiciaire face au parti qu'il a cofondé et compte bien se maintenir au sein du mouvement. Les votes des adhérents seront annulés mais le résultat sera connu ce mercredi. Cette consultation, sans aucun effet juridique, a une incontestable autorité politique. Selon toute vraisemblance, le Congrès ne devrait pas avoir lieu avant janvier et les élections régionales.
Vidéos Alaune
Jean-Marie Le Pen remporte une troisième victoire judiciaire face au Front National. La Cour d'appel de Versailles confirme la suspension du congrès du parti qui était censé supprimer le statut de président d'honneur de Jean-Marie Le Pen. Le FN pourrait décider de faire élire des représentants pour pallier à la difficulté de rassembler ses 51.500 adhérents.
Vidéos Alaune
Jean-Marie Le Pen est satisfait de la décision, ce mardi, de la Cour d'appel de Versailles rejetant le recours du Front national sur la suspension de son congrès qui était censé supprimer son statut de président d'honneur. "Le FN semble avoir quitté ses fondamentaux essentiels, l'immigration massive, la sécurité, le chômage, la dette colossale, la lutte contre l'Union européenne", affirme le cofondateur du parti.
Vidéos Alaune
La justice a confirmé ce mardi, en appel, la suspension du congrès du Front national, qui devait permettre l'exclusion de Jean-Marie Le Pen du parti. Frédéric Delpech, spécialiste politique LCI, analyse cette défaite pour Marine Le Pen et Florian Phillipot qui souhaitaient mettre fin à cet épisode politique.
Vidéos Alaune
Ce mardi après-midi, la cours d'appel de Versailles a donné raison à Jean-Marie Le Pen. Le congrès qui devait avoir lieu pour son éviction du parti, a été suspendu. Bruno Gollnish, député européen du FN, s'exprime face à cette décision.
Politique
En remportant son bras de fer face au FN, le toujours président d’honneur du parti donne des sueurs froides à Marine Le Pen qui se retrouve devant un casse-tête politique.

Pages

Publicité