D’après les révélations du Figaro, le Congrès souhaité par le gouvernement pourrait ne pas avoir lieu faute de la majorité des 3/5e. Coup dur pour François Hollande.

Le projet de réforme constitutionnelle de François Hollande semble être tombé à l’eau. C’est en effet  ce qu’a avancé Le Figaro ce mercredi. Citant Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale, le quotidien affirme que le projet de révision de la Constitution  a été enterré, faute de pouvoir réunir les 3/5e des députés au Parlement. Le Congrès, formé de sénateurs et de députés, devait se réunir avant l’été à Versailles. Droit de vote des étrangers aux élections municipales, fin de la présence des anciens chefs de l’Etat au Conseil Constitutionnel…autant de thèmes, auxquels tenait François Hollande, qui ne pourront voir le jour si une réforme de la Constitution n'est pas votée. "Nous n’avons pas la majorité des trois cinquièmes pour faire adopter une réforme de la Constitution, car les groupes UMP et UDI sont contre", aurait littéralement confié le président de l’Assemblée nationale au Figaro.

Publicité
L’Elysée n’a pas confirmé cette informationL’entourage de Claude Bartolone n’a ni confirmé ni démenti cette affirmation. Il s’est contenté de rappeler que l'UMP et l'UDI sont opposés à ces mesures. Du côté du gouvernement, aucune annonce n’a été faite. Seule certitude, Jean-Marc Ayrault, la Premier ministre doit s’entretenir avec le président de la République à ce sujet. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité