Au-delà du prix de vente, l'achat d'un garage entraîne différents frais annexes, tels que des frais de notaire. Des éléments à bien connaître pour déterminer son budget.
iStock

Le prix de vente d’un garage

Pour évaluer le budget nécessaire à l'achat d'un garage, il convient de s'intéresser tout d'abord à l'élément central : le prix de vente. Qu’il s’agisse d’un parking fermé, d’un stationnement sur rue ou d’un box, les prix peuvent varier du tout au tout selon l’emplacement du bien. Si à Paris le prix moyen d’un garage tourne aux alentours de 25 000€, il ne faudra compter en moyenne que 15 000€ en province. Et comme pour toute vente immobilière, la situation au sein de la ville a un impact important. Les emplacements situés dans le centre ou dans une zone de forte tension coûteront, inévitablement, plus chers.

Les frais lors de l’achat d’un garage

Lors de l'achat d'un garage, il faudra tout d'abord s'acquitter des frais de notaire. Contrairement à une vente immobilière, ces frais peuvent être très élevés à cause de la dégressivité des droits de mutation. Conséquences, les frais de notaire peuvent facilement dépasser les 20%. S'il contracte un crédit pour l'achat du garage, l'acquéreur devra aussi gérer les frais de dossier et de garantie, sans compter les intérêts. Le propriétaire devra ensuite s'acquitter de la taxe foncière et de la taxe d'habitation (uniquement si le garage est distant de moins d'un kilomètre de sa résidence principale). Il faudra enfin payer une TVA dans le cas de l'achat d'une place de stationnement neuve livrée par un professionnel.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.