Portée par Gaëlle Bona et Francis Perrin, cette série policière, qui a pour théâtre Bordeaux et ses environs, suscite toujours autant d'intérêt
Mongeville (France 3) Les ingrédients d'une série à succès

DU MONTAIGNE DANS MONGEVILLE

Depuis six ans qu’il incarne ce retraité de la magistrature, Francis Perrin est devenu un authentique Bordelais. Se bonifiant au fil de la série, tel un bon cru, il est parvenu à s’enraciner et a rendu attachant son personnage d’ex-juge, humaniste, cultivé et épicurien comme l’était l’illustre Montaigne, autre magistrat natif de la région. Un épisode a d’ailleurs été tourné dans le château de ce dernier.

À lire également

Mongeville (France 3) - Gaëlle Bona : "Francis Perrin m’a appris la rigueur"

BIEN ANCRÉE DANS LE TERROIR

Chaque affaire est prétexte à découvrir une particularité ou une tradition de la région bordelaise : le passé néolithique, la production de caviar, l’activité portuaire ou l’agriculture bio, comme dans l’épisode de ce soir.

UNE SÉRIE TRANSGÉNÉRATIONNELLE

Les créateurs ont visé juste en associant Francis Perrin et Gaëlle Bona, dans le rôle de Valentine, capitaine de la police judiciaire. Mongeville fédère ainsi un large public : vous êtes, en moyenne, plus de 4 millions à suivre le duo. L’épisode Vénus maudite, avec Marianne James, diffusé le 8 décembre 2018, étant même arrivé en tête des audiences, avec 4,5 mill

... Lire la suite sur Télé 7 jours