Replongez ce soir, dès 20h45 sur Arte, dans l'atmosphère sanglante du Chicago de la Prohibition et revivez le combat d'Eliot Ness contre Al Capone dans Les Incorruptibles. Le film de Brian de Palma reste, plus de trente ans après, la meilleure adaptation de la série télé culte.
Les Incorruptibles (Arte) : 3 raisons de regarder le film culte de Brian de Palma (VIDEO)

Quatre ans après son remake paroxystique et ultra-violent de Scarface, Brian De Palma s'attaque à une autre figure mythique du Parrain : Al Capone, dans Les Incorruptibles (1987). Cette fois, il se met du côté des défenseurs de l'ordre en adoptant le point de vue d'Eliot Ness, héros d'une série mémorable des années 60 avec Robert Stack. C'est Kevin Costner (Danse avec les loups) qui lui prête ses traits juvéniles (et deviendra grâce au film une superstar). Le réalisateur retrace le combat de l'agent du FBI fraîchement émoulu de l'Académie, pour coincer Al Capone, à la tête d'une brigade d'incorruptibles composée d'un rude flic irlandais (Sean Connery, - Oscar du meilleur acteur dans un second rôle-), d'une jeune recrue d'origine italienne qui tire plus vite que son ombre (Andy Garcia) et d'un petit comptable (Charles Martin Smith), qui va faire tomber le caïd pour fraude fiscale.

Inspiré des propres écrits d'Eliot Ness, Les Incorruptibles raconte, en pleine Prohibition, les exploits de cet agent spécial et de ses collègues contre les hommes d'Al Capone, puis de Franck Nitti dans ce qui fut la série la plus violente des années 60 : chaque épisode débutait par une scène de crime, racontée en voix off. Robert Stack, ex-sportif et animateur télé, doit sa célébrité à son interprétation d'Eliot Ness. A noter que les descendants d'Al Capone exigèrent 1 million de dollars de dommages et intérêts aux producteurs de la série, pour avoir...