Une ex-terreur de l'ouest, reprend du servie pour venger une prostituée défigurée. Clint Eastwood fait ses adieux au genre qui a fait de lui une star et signe avec Impitoyable, ce soir sur France 3, un western crépusculaire et brutal, couronné par quatre Oscars. Un chef d'oeuvre.
Impitoyable (France 3) : Clint Eastwood règle ses comptes à la légende du Far West

Avec Impitoyable, Clint Eastwood offre un baroud d’honneur au western, ce genre qui l’a révélé et porté, sous la forme d’un requiem somptueux. Dès la première séquence, on découvre Bill Munny (qu'interprète le cinéaste), ex-virtuose de la gâchette, vautré dans la boue au milieu de ses cochon. Le ton est donné. Dans ce film multirécompensé, Eastwood règle ses comptes avec la légende de l'Ouest, en dépeignant un monde furieusement cruel et trivial, où les shérifs sont corrompus, les femmes torturées et les cow-boys fatigués.

Un scénario brillant… vieux de 20 ans !

Dans une bourgade du Wyoming, le client d’un bordel taillade le visage d’une prostituée qui s’est moquée de son "outil minuscule". Ses consœurs, indignées par la clémence du shérif (Gene Hackman, terrifiant), promettent une prime de mille dollars à qui tuera les deux coupables. Un blanc-bec surnommé le Kid (Jaimz Woolvett) décide d'aller faire appel à Munny, ex-tueur à gages à la sinistre légende, qui accepte de rempiler uniquement si son ex-acolyte Ned (Morgan Freeman) participe à l’expédition punitive. Quand on sait que cet excellent scénario a traîné à Hollywood pendant vingt ans avant de trouver preneur, l'on comprend combien les comptables qui financent l’usine à rêves manquent de flair !

Des justiciers… pitoyables

Bill Munny semble s’inscrire dans la continuité des personnages de justiciers solitaires incarnés par Eastwood, notamment dans Pour...