Avec Galveston, diffusé sur Canal+ Cinéma, Mélanie Laurent dirige son premier film américain. L'occasion de revenir sur l'irrésistible ascension de la french Girl à Hollywood, après sa rencontre avec Quentin Tarantino sur Inglorious Basterd.
Galveston (Canal+) : Mélanie Laurent, de la France à Hollywood

Avec Galveston, Mélanie Laurent signe sa première production américaine, un thriller noir et brutal, à l'écriture parfaitement maitrisée et à la photographie somptueuse. Le film raconte la cavale désespérée en voiture d'un gangster las de tuer (Ben Foster) et d'une jeune prostituée fragile (Elle Fanning). La réalisatrice a été contactée par Tyler Davidson, le producteur de Take Shelter pour porter à l'écran le roman de Nic Pizzolatto (True Detective) : « Je crois qu’il avait envie de travailler avec une réalisatrice européenne et je rêvais de réaliser un film américain.»

Tarantino lui ouvre les portes d'Hollywood

L'histoire d'amour entre Mélanie Laurent et Hollywood remonte à 2009, quand la jeune actrice césarisée de Je vais bien ne t'en fais pas (2006), est castée par Quentin Tarantino pour tenir un des rôles principaux d'Inglourious Basterds, aux côtés de Christoph Waltz et de Brad Pitt. Pour être prise par le réalisateur de Pulp Fiction, elle affirme qu'elle parle couramment anglais : «Un mensonge absolu, confie-t-elle. Je n’en parlais pas un mot. Mais c’est justement parce que j’avais menti et qu’il s’en était rendu compte que je me suis mis une pression de dingue pour apprendre la langue à une vitesse hallucinante.» Le film, présenté au Festival de Cannes lui donne l'occasion d'esquisser quelques pas de danse avec Tarantino himself sur le tapis rouge.

En 2010, elle réaffirme sa place de Frenchie à Hollywood avec...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !