"Pékin Express", la course mythique de M6 fera son grand retour mardi 23 février. Une saison marquée par la crise sanitaire qui vous réserve bien des surprises. Découvrez les premières indiscrétions sur cette quatorzième saison.
Crise sanitaire, nouveautés, accident mortel... Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur Pékin Express 2021© Patrick Robert / M6Service de presse
Sommaire

Une quatorzième saison bousculée par la crise sanitaire

Envie de vous évader et de voyager en ces temps de pandémie de Covid-19 ? Nous avons une bonne nouvelle pour vous, la quatorzième saison de Pékin Express débarque mardi 23 février sur M6. Une manière de voyager par procuration.

Bousculée par la crise sanitaire, cette quatorzième édition du jeu d’aventure de M6 aura quand même réussi à voir le jour même si ce n’était pas gagné d’avance.

Les huit binômes de cette nouvelle saison prendront devant vos yeux le départ de cette course mythique au milieu des paysages les plus désertiques du monde en Ouganda. Mais alors qu’ils devaient ensuite traverser, l’Éthiopie et les Émirats Arabes Unis, pour disputer la grande finale à Dubaï, les équipes de production ont dû être rapatriées en urgence pour cause de pandémie de Covid-19. Ce n’est que 6 mois plus tard que l’enregistrement a pu reprendre mais dans des conditions bien particulières.

Tout d’abord, le parcours de la course a dû être totalement revu. La course se poursuivra finalement en Europe à travers les cités antiques de Grèce puis s’achèvera en Turquie avec une finale à Istanbul. "On a vu qu'on aurait une fenêtre de tir possible à la fin de l'été, donc on s'est mis à bosser sur une route européenne, expliquait Thierry Guillaume, le producteur de l’émission à nos confrères de Télé-Loisirs. Les repérages, l'écriture, les autorisations sont des phases incompressibles qui durent quatre mois."

Ensuite, c’est en devant respecter à la lettre les nouvelles contraintes sanitaires que le tournage a pu reprendre. Des contraintes difficiles à mettre en place quand les duos de candidats doivent être logés chez l’habitant. Ils devaient alors suivre un protocole sanitaire strict : trouver une chambre aérée ou passer la nuit dans le jardin, ne pas dîner à la même table que leurs hôtes… La production a tout mis en œuvre pour garantir la sécurité des binômes et des équipes de production. "Les candidats étaient très souvent testés, car il y avait le risque d’être qualifié de cluster. Ils portent un masque transparent à l'écran", explique, l’animateur, Stéphane Rotenberg dans les colonnes de Télé-Loisirs.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.