Ce samedi 30 novembre dans La folle histoire d'Anne Roumanoff sur C8, les téléspectateurs ont appris que Carla Bruni-Sarkozy, alors Première dame, a tenté de faire annuler la pastille de l'humoriste lors de sa venue dans Vivement dimanche.
Anne Roumanoff : le staff d'une ex-première Dame aurait tenté de faire censurer l'humoriste ! (VIDEO)

Pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy entre 2007 et 2012, de nombreux humoristes multipliaient les blagues sur le style atypique du président. Ce fut le cas notamment d'Anne Roumanoff. En effet, cette dernière se montrait particulièrement piquante dans Vivement dimanche avec sa pastille Radio Bistrot. Dans cette dernière, l'humoriste de 54 ans tournait en dérision de nombreux politiques et Nicolas Sarkozy était l'une de ses cibles privilégiées. Si cette chronique a fortement contribué au succès d'Anne Roumanoff, elle a aussi suscité la colère de ses 'victimes'. Ce samedi 30 novembre, C8 diffusait La folle histoire d'Anne Roumanoff et dans ce documentaire, les téléspectateurs ont appris que Carla Bruni-Sarkozy a tenté, lors de sa venue sur le plateau de Vivement prochain en 2008, de faire annuler la pastille de l'humoriste.

L'équipe de la Première dame a tenté de faire annuler la chronique

"Adoubée par les médias, elle devient la plume politique acide de l'ère Sarkozy. À tel point que lorsque Carla Bruni va passer sur le canapé rouge de Michel Drucker, son équipe va tenter de faire annuler la chronique Radio Bistro prévue ce jour-là", nous apprend ainsi la voix-off du documentaire. Quelques secondes plus tard, Michel Drucker y explique toutefois que c'est grâce à sa détermination et sa pugnacité que la pastille a pu malgré tout se dérouler devant la Première dame d'alors.

"Carla Bruni a tellement ri"

Dans cette fameuse chronique, Anne...

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >