La Fédération internationale de football (FIFA) est actuellement soupçonnée de corruption par la justice américaine. L’attribution du Mondial de 1998 en France serait également concernée.

Le dossier du département américain de la Justice concernant des affaires de corruption au sein de la FIFA révèle que l’attribution de la Coupe du monde de 1998 en France aurait fait l’objet d’irrégularités. Le Mondial de 2010 en Afrique du Sud est également dans le viseur de la justice américaine, comme le rapporte Metronews.

Soupçons de pots-de-vin

Jack Warner, l’ancien vice-président de la FIFA et président de la Confédération nord-américaine de football (Concacaf), aurait demandé et perçu "des pots-de-vin en lien avec ses responsabilités, incluant la sélection des nations organisatrices des Coupes du monde 1998 (France) et 2010 (Afrique du Sud)" , indique le département américain de la Justice.

"Au début des années 1990, M. Warner a commencé, avec l’aide d’un complice, à exercer son influence et à tirer profit de ses postes pour son propre gain personnel", signale le document judiciaire qui a entrainé l’inculpation de quatorze responsables et partenaires de la FIFA.

Lire aussi -Congrès Fifa: entre "Qatargate" et présidentielle

L’organisation de la Coupe du monde de 1998 avait été accordée à la France par la FIFA en juillet 1992. Le Maroc était le seul concurrent de l’hexagone qui avait remporté le scrutin par douze voix contre sept.

"Je me suis battu sans relâche contre toutes les formes d’injustice et de corruption"

Le Trinidadien de 72 ans, Jack Warner, a nié en bloc ces accusations via son compte Facebook : "Je me suis battu sans relâche contre toutes les formes d’injustice et de corruption, a-t-il écrit. Aucune procédure en bonne et due forme ne m’a été signifiée et je n’ai même pas été interrogé sur le sujet. Je répète que je suis innocent de toute accusation. J’ai quitté la politique du football mondial pour m’impliquer dans l’amélioration de la vie du pays où, à la grâce de Dieu, je mourrai".

Publicité
En ce qui concerne le mondial de 2010 organisé en Afrique du sud, Loretta Lynch, la ministre américaine de la Justice, avait déclaré lors d’une conférence de presse à New York : "Même pour cet événement historique, les dirigeants de la FIFA et d’autres ont corrompu le processus en utilisant des pots-de-vin pour influencer la décision d’attribution".

Vidéo sur le même thème : Arrestations à la Fifa : une organisation "gangrenée" par la corruption ?

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité