Un couple d'escroc se faisait passer pour des revendeurs professionnels de voitures d'occasion. Et malgré un détail choquant, rien n'a attiré l'attention des victimes…
IllustrationIstock

Arnaque aux voitures d’occasion : les escrocs se faisaient passer pour des professionnels

On ne le dira jamais assez : soyez prudent sur Internet. A Nant-le-Grand dans la Meuse, un couple se faisait passer pour des revendeurs professionnels de véhicules d’occasion. Leur mode opératoire ? Ils publiaient des annonces bidons sur Le Bon Coin en certifiant qu’ils n’étaient pas des particuliers, à l’aide d’un numéro SIRET, dévoile L'Est Républicain.

De quoi rassurer les acheteurs qui cherchent, au départ, à échapper aux malfrats de ce genre. Pas de chance, suite à plusieurs annonces postées entre 2016 et 2017, un badaud a fini par mordre à l’hameçon et s’est laissé berner, sans s’en rendre compte.

Publicité

Après avoir acheté un véhicule à ce faux vendeur, l’homme a été obligé de le faire réparer seulement quelques semaines après son achat. Une aquisition qu’il avait dû effectuer en espèce, comme l’exigeait le vendeur et qui n’a pas éveillé les soupçons de la victime.

Publicité

Arnaques aux voitures d’occasion : les escrocs ont réussi à quitter la France

Mardi 22 janvier, la chambre correctionnelle du tribunal de Bar-le-Duc a déclaré poursuivre ce couple pour escroquerie. Absents, L’Est Républicain rapporte que ce dernier a réussi à passer à travers les mailles du filet et vivrait désormais quelque part en Italie.

Le quotidien révèle aussi que le ministère public a requis une peine de trois mois d’emprisonnement avec sursis pour chaque malfaiteur, accompagné d’une amende de 400 € chacun et l’interdiction formelle de gérer pendant cinq ans. Le tribunal, lui, a été plus sévère en les punissant de six de mois d’emprisonnement avec sursis, mais a décidé de suivre le ministère public pour les autres sanctions.

Publicité

Pour éviter ce genre de situation, l'Etat a mis en place le site Histovec, permettant de vérifier si le véhicule que vous comptez acquérir ne comporte pas de problème. D'ailleurs, Planet vous en informait l'existence dans l'un de ses articles.

Vidéo: Arnaque à la pompe à chaleur : pourquoi ça peut coûter très cher