Ecouter l'article :

La préfecture de police a interdit deux rassemblements prévus devant l'ambassade des États-Unis le 6 juin. Dans un communiqué, elle évoque la situation sanitaire et les troubles à l'ordre public.
Violences policières : deux rassemblements interdits à Paris samediDes manifestants à Paris le mardi 2 juinAFP

Elles sont officiellement interdites. Deux manifestations prévues ce samedi 6 juin à Paris, devant l’ambassade des États-Unis, ont été interdites par le préfet de police de Paris, explique Le Parisien. Dans un communiqué, la préfecture précise que ces deux rassemblements "ne sont pas autorisés par le décret du 31 mai 2020 relatif à l’état d’urgence sanitaire qui proscrit tout rassemblement, dans l’espace public, de plus de dix personnes".

"Il faut quand même pas oublier la situation sanitaire"

Les autorités évoquent également des "troubles à l’ordre public que ces rassemblements peuvent générer", faisant allusion à la manifestation du mardi 2 juin, en mémoire d’Adama Traoré, qui s’est déroulée devant le palais de justice de la capitale. Avec ce communiqué, la préfecture de police de Paris va dans le sens du gouvernement. Ce vendredi matin, lors d’une interview à Sud Radio, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye avait estimé que ces rassemblements "ne devraient pas se tenir". "Il faut que ces gens qui ont envie de manifester trouvent une autre manière d’exprimer ce besoin-là parce qu’il faut quand même ne pas oublier la situation sanitaire", avait-elle expliqué.

Deux "projets de rassemblements statiques" avaient été déposés pour ce samedi 6 juin à paris alors que, partout dans le monde, des manifestations contre les violences policières se multiplient. Elles font écho à celles qui se déroulent actuellement aux États-Unis, où des milliers de personnes protestent contre le racisme et les violences policières après la mort de Georges Floyd lors de son interpellation.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.