Dans l'émission Capital diffusée sur M6 dimanche 29 juillet, les méthodes très controversées d'un directeur de camping ont choqué. Face aux images, les internautes ont réagi avec violence. 
Capture vidéo

Reportage Capital : la chasse aux 5 étoiles pour les campings de luxe

Méthodes douteuses. Dans l'émission Capital diffusée ce dimanche 29 juillet, les images de M6 ont choqué plusieurs téléspectateurs. Le magazine télévisé a enquêté sur les hôtels et camping de luxe dotés des prestigieuses et tant convoitées 5 étoiles. Entre stress et méthodes de management controversées, les coulisses du camping des Méditerranées de Marseillan en ont froissé plus d’un.

Qui dit 5 étoiles dit stress et investissement pour satisfaire le client et apporter un gage de qualité. Mais cette quête du Graal a ses limites. Pour ce directeur de camping du Sud de la France, Jean-Marc B., un lieu irréprochable passe avant tout, et même avant ses salariés. Comme l’a repéré Voici, il a entamé le reportage de M6 en étant odieux avec son employée, quitte à la reprendre sans cesse. La raison d’une telle colère : un "gazon" mal entretenu et bâclé.

A lire aussi : En images : voici le plus petit camping-car du monde !

Jusque-là, les images ont plus amusé les téléspectateurs qu’autre chose. Seulement voilà, les images qui suivent les ont révoltées. Jean-Marc B. a fait installer des caméras de vidéosurveillance dans ses bureaux pour espionner ses salariés à sa guise. Et c’est Savinka Boujol, la directrice adjointe du camping qui s’en charge. Face aux caméras de M6, la jeune femme n’hésite pas à remarquer que deux de ses employés semblent discuter sur leurs horaires de travail, et les réprimande face caméra. 

Reportage Capital : la colère des internautes

Après la diffusion de ces images, la twittosphère n’a pas tardé à s’embraser et les internautes ont montré leur indignation. "Je suis pas sur que la pub sois bonne pour son camping, le mec montre à toute la France qu'il espionne ses employés. #Capital. Et pour 1700 euros juste le logement je me paye un hôtel tout compris à l'étranger perso." s’est indigné un internaute. D’autres, visiblement scandalisés, déplore cette pratique. Selon la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), la surveillance de ses employés est bel et bien autorisée en France, tant que les salariés en sont informés et qu'elle n'est pas abusive.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.