Pour contourner la fermeture des remontées mécaniques en France, certains skieurs partent en vacances en Espagne ou en Suisse. Depuis dimanche 20 décembre 2020, un décret prévoit une mise à l'isolement pour ces voyageurs. Explications.
Vacances de Noël : quels sont les Français qui pourraient se voir prescrire une quarantaine ? Istock

Les vacances de Noël s'annoncent particulières. Pas plus de six à table, couvre-feu sauf le 24 décembre, gestes barrière, fermeture des restaurants et salles de spectacle... L'épidémie de Covid-19 a complètement basculé nos habitudes. Lors d'une conférence de presse le jeudi 26 novembre 2020, le Premier ministre avait expliqué que les stations de ski seraient ouvertes en décembre, mais que les remontées mécaniques et équipements collectifs seraient fermés au grand public. Ainsi, Françaises et Français ont le droit de se rendre dans une station de ski à la seule condition de ne pas skier. Ils peuvent, en revanche, faire des randonnées en forêt. 

Pour contourner la loi, certains skieurs sont alors tentés d'aller skier à l'étranger, dans des pays frontaliers comme l'Espagne ou la Suisse. En effet, les autorités de ces pays ont décidé de l'ouverture des stations de ski sont ouvertes dans ces pays. D'après France Info, ces derniers s'exposent désormais à des risques.

Covid-19 : les voyageurs revenant de Suisse et d'Espagne pourront être soumis à une quarantaine

Le 20 décembre 2020, un décret publié au Journal officiel autorise "la mise en quarantaine ou le placement et le maintien en isolement" des Françaises et Français revenant des régions suisses et espagnoles où se trouvent lesdites stations de ski. Sont totalement exempts les voyageurs qui présenteront un résultat négatif au Covid-19 datant de moins de 72 heures, ainsi qu'à celles et ceux qui peuvent justifier d'un déplacement professionnel. 

Durée, régions concernées... sont les modalités de cette quarantaine ? 

Vidéo : Qu'est-ce qu'un Covid léger ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.