Cinquante ans après la grande mode du topless, les Françaises sont de moins en moins nombreuses à se découvrir la poitrine. C'est ce que nous apprend une étude menée par l'Ifop.
Istock

Une étude menée par l'Ifop pour viehealthy.com sur 5000 femmes françaises montrent que seules 19% des sondées font tomber le haut à la plage. Elles étaient encore 29% il y a seulement trois ans, et 43% en 1984.

Topless : peur du regard des autres, des agressions et des risques pour la santé

"Les minettes n'osent plus se dénuder parce qu'elles ont peur du regard des hommes. Si je me souviens bien, c'était plutôt agréable", plaisante Jocelyne, une quinquagénaire de Port-Saint-Louis (Bouches-du-Rhône) interrogée par Le Parisien. Elle aussi, elle a laissé tomber le topless depuis un an. En cause, une prise de poids, et toujours cette peur du regard des autres. 

"Faire du sein nu c'est une façon de dire : le regard des autres, je m'en fous. Une libération !", ajoute-t-elle. Elle se remémore avec nostalgie les années 70, quand des jeunes filles brûlaient leur soutien-gorge en signe d'émancipation. Un âge d'or... 

Quand elle était plus jeune, Stéphanie, 47 ans, bronzait torse nu. Mais pour Oriane, sa fille de 15 ans, "ça ne se fait pas". Un puritanisme ambiant ? François Kraus, qui a réalisé l'étude pour l'Ifop, parle d'un "effet MeToo à la plage", et révèle que 51% des sondées de moins de 25 ans se vétissent par peur d'une agression. 41% des jeunes de cette tranche d'âge déclarent également vouloir éviter les remarques négatives sur leur physique. 

"Les Français sont plus gênés par le burkini que par une femme complétement nue" 

Gabrielle constate ainsi un retour des maillots de bain une pièce dans les boutiques et sur les pages des magazines. La polémique du burkini est également dans toutes les mémoires. "Notre étude montre que les Français sont plus gênés par le burkini que par une femme complétement nue. Dans ce rejet, il y a une composante islamophobe, mais aussi une sorte d'incompréhension car depuis cinquante ans, la plage est le lieu où l'on se dénude.", analyse François Kraus. Aurélie, jeune mère musulmane, se baigne ainsi avec voile, tunique et pantalon léger. "C'est ma religion qui m'interdit de m'exhiber, mais pour les autres chacun fait ce qu'il veut".

Hygiénisme, aussi. 56% des femmes sondées déclarent craindre "les effets néfastes du soleil sur la peau". Stéphanie parle ainsi d'un "effet cancer de la peau".

Valérie, adepte du topless de 55 ans, fait néanmoins de la résistance et garde espoir. "Ca m'attriste, moi, ces jeunes filles toutes vêtues. A New York, dans les parcs, les femmes sont torse nu pour promouvoir l'égalité des sexes", raconte-t-elle. Mais les Etats-Unis ont toujours eu dix ans d'avance sur la France, c'est bien connu.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :