Les jeunes n'ont pas le monopole du crime ! Planet vous dresse le portrait de ces criminels du troisième âge.
Qui sont les criminels seniors ?Le criminel américain Charles MansonAFP

Vous pensiez que le crime était l'apanage des jeunes ? Détrompez-vous. Une enquête réalisée par Le Figaro et titrée "Papy fait de la délinquance" relève de nombreux faits divers impliquant des seniors, parfois très âgés. Planet a tenté d'en savoir plus et de dresser le portrait-robot du criminel senior.

Sujet quelque peu tabou, la délinquance des personnes âgées est pourtant un fait statistique indéniable.    Selon Le Figaro, 17 000 personnes de plus de 60 ans ont ainsi eu affaire à la police en 2018. Parmi eux, 89 ont été condamnés pour homicide, 1957 pour des violences sexuelles, 4502 pour escroquerie et 7791 pour coups et blessures volontaires.

 "Trés souvent, il s'agit de drames de la vie de tous les jours, de conflits familiaux ou de voisinage qui dérapent", nuance Sébastien Roché, politologue et directeur de recherche au CNRS. "Oubliez l'image de la mamie tueuse en série ou des papys braqueurs, ces profils restent très exceptionnels et n'existent pratiquement pas dans la délinquance des seniors", ajoute-t-il.

Délinquance des seniors : les infractions sexuelles majoritaires et des conflits de voisinage 

Selon les statistiques publiées par le ministère de l'Intérieur pour l'année 2018, les personnes âgées de plus de 60 ans représenteraient tout de même 8% des auteurs d'homicides et de violences sexuelles, ainsi que 6% des faits d'escroquerie. Les infractions sexuelles représentent en effet la première cause d'incarcération des seniors. Au 1er janvier 2017, 42% d'entre eux étaient emprisonnés pour des violences sexuelles, contre 10% de la, population carcérale totale.

Toutefois, les seniors demeurent une infime minorité lorsque l'on observe la globalité de la délinquance en France. Selon Place Beauvau, ils ne représentent en effet que 3,5% des personnes mises en cause par la police et la gendarmerie en 2018.

"C'est très rare qu'on ait affaire à des seniors. Quand c'est le cas, il s'agit généralement de problèmes de voisinage. Avec l'âge, ils deviennent peu tolérants aux nuisances sonores et, pour se venger, se mettent à leur tour à embêter leurs voisins", confie un gendarme posté en Gironde.

"Contrairement aux jeunes, qui recherchent la transgression au moment de rentrer dans l'âge adulte, les personnes âgées ont davantage tendance à suivre les règles que les autres. Ils sont plus conservateurs, plus légitimistes, plus légalistes. Ces valeurs les préservent de la délinquance", affirme Sebastien Roché.

Seniors : une délinquance liée à l'isolement et à la paupérisation

Mais quelles sont les causes qui peuvent pousser une personne âgée à basculer dans la délinquance ou le crime ? La journaliste Laurence Ubrich estime par exemple que la paupérisation et la marginalisation croissante des seniors pourrait entraîner chez eux l'apparition d'une "délinquance de survie". Les faits divers concernant des anciens basculant dans la vente de drogue ou le vol sont en effet de plus en plus nombreux.

Au Japon, ce lien entre précarité et délinquance a été clairement établi chez les seniors. Dans l'archipel nippon, on compte ainsi des personnes âgées paupérisées cherchant à se faire arrêter pour bénéficier du confort matériel d'une prison.

L'isolement social, le dévelopement précoce d'épisodes de démence et de sénilité pourrait également expliquer le basculement de certains dans la criminalité.

"La vieillesse est un naufrage", disait Charles De Gaulle. Dans certains cas, elle peut même se révéler être un péril...

Vidéo : Il découvre le cadavre dans le congélateur de sa mère

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.