Alors que la fin de l'année approche, pompiers et facteurs ne devraient plus tarder à venir vous proposer des calendriers. Il s'avère que cette pratique est particulièrement encadrée. 

En fin d'année, des représentants font du porte-à-porte afin de vous vendre un calendrier pour l'année suivante. Sachez tout d'abord que ces calendriers n'ont pas de prix fixe, c'est vous qui donnez ce que vous souhaitez, et surtout, tout le monde ne peut pas se mettre à vendre des calendriers comme ça.

D'après BFM, officiellement, seuls les facteurs de La Poste peuvent pratiquer ce genre de vente sans l'autorisation de la mairie ou de leur service. Les pompiers peuvent eux aussi pratiquer la vente de calendriers au porte-à-porte mais sous réserve qu'une circulaire du préfet l'autorise. Méfiez-vous donc des autres offres, elle peuvent être des arnaques ou un repérage de votre maison pour la cambrioler.

Selon les communes, les éboueurs ou les égoutiers n'ont pas toujours le droit de faire ce genre de démarche. A Paris, par exemple, l'avis de décembre 1955 interdit aux agents des services municipaux de vendre des calendriers aux particuliers car "chaque année l'administration est saisie de plaintes de la part d'administrés qui ont été sollicités par des personnes se réclamant de la qualité d'agent des services municipaux en vue d'obtenir des étrennes."

Que devient l'argent récolté ?

Concernant La Poste, "cette vente est à l'initiative des facteurs eux-même", rapporte la direction à 20 minutes, qui ne s'implique pas dans cette vente. Elle est à l'initiative des postiers qui sollicitent eux-même un imprimeur, et qui récupèrent les étrennes. Les facteurs ont par ailleurs comme impératif de procéder à ces ventes "en dehors des heures de travail". 

Publicité
Si vous avez un doute sur l'identité de la personne que vous avez en face, n'hésitez pas à lui demander leur carte professionnelle. Quant aux pompiers, ils doivent se présenter en tenue et doivent obligatoirement vous remettre une attestation prouvant votre don car il est déductible des impôts à partir de 10 euros. L'argent qu'ils récoltent est ensuite reversé à l'association pour le développement des œuvres sociales des sapeurs-pompiers de Paris (ADOSSPP).

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Calendrier

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité