Que devient Sophie Favier, la plantureuse animatrice ?
Célèbre pour ses formes généreuses et son zozotement, Sophie Favier a peu à peu disparu des écrans au début des années 2010. Après une traversée du désert, elle est revenue à l’antenne en décembre dernier plus épanouie que jamais.

Dans le paysage audiovisuel français, les animatrices avec un cheveu sur la langue sont si rares qu’elles marquent les esprits. Sophie Favier fait partie de celles-là. Mais que devient-elle ?

Depuis quelques années, l’animatrice se fait rare à la télévision. Il faut dire que pendant les années 1990-2000, Sophie Favier était de tous les rendez-vous médiatiques : Ciel, mon mardi !, Coucou c’est nous !, Incroyable mais vrai !, et la présentation de l’Euro millions sur TF1.

Elle vit avec un forain de 14 ans son cadet

Mais au début des années 2010, la chroniqueuse a quelque peu délaissé le monde de la télé pour des occupations annexes. Elle est devenue ambassadrice d’un site de bingo, et la propriétaire d’une boutique de mode à Neuilly-sur-Seine. Mais en 2015, certains médias se font l'écho de l’information selon laquelle Sophie Favier serait devenue caissière dans une fête foraine. Celle-ci a confirmé l’information par la suite, tout en indiquant que ce n’était pas "une reconversion professionnelle".

Publicité
Publicité

A lire aussiQue devient Pépita, l’ancienne animatrice de jeux télévisés ?

L'animatrice de 51 ans déclarait alors être en couple depuis cinq années avec un forain de 14 ans son cadet, prénommé Bruno. "De temps en temps, je donne un coup de main. Alors ça peut être tenir la caisse, servir des bières (...) Ce n'est pas une reconversion professionnelle, ça c'est de la méchanceté gratuite. Ce sont les gentils journalistes qui n'en sont pas d'ailleurs", déclarait-elle à Non-stop people. La traversée du désert a pris fin en décembre dernier quand Sophie Favier, mère d’une jeune Carla-Marie (21 ans), est revenue à l’antenne dans les Grosses Têtes, émission animée par Laurent Ruquier.

"Je n’envisage pas une seule semaine sans faire l’amour"

Quelques mois plus tôt, la chroniqueuse âgée de 53 ans, plus libre que jamais, se confiait au micro d’Europe 1  sur sa sexualité. "À 50 ans, on est vraiment soi […] On va à l’essentiel, on se pollue moins de plein de petites choses, on vit l’instant présent avec beaucoup de bonheur, et on peut faire l’amour tout le temps. C’est une béatitude !", déclarait-elle.

Refusant la qualification de cougar, celle qui a tourné dans sa jeunesse des petits films érotiques se lâchait en plein direct : "Je sais miauler". Une allusion à cette phrase dans son livre Jamais aussi bien qu’à 50 ans : "Je n’envisage pas une seule semaine sans faire l’amour. Au moins une fois, c’est un minimum. Je suis très féline, assez chatte. Je sais demander si j’en ai envie."

Vidéo sur le même thème : Sophie Favier se confie sur son régime dans C à vous